Émeutes entre des manifestants opposés à Berlusconi et la police

Italie - Émeutes entre des manifestants opposés à Berlusconi et la police

Plusieurs camionnettes de police ont été incendiées.© Reuters / Giampiero Sposito

De violents heurts ont opposé mardi en Italie des étudiants et manifestants opposés à Silvio Berlusconi au moment où la Chambre des députés rejetait d'une courte majorité une motion de censure qui aurait pu faire tomber le gouvernement du Cavaliere.

Plusieurs dizaines de milliers de jeunes – 100 000 selon les organisateurs – ont défilé à Rome contre une réforme de l'Université et la politique gouvernementale en matière d'éducation, lançant des pétards et des fumigènes, tandis que les forces de l'ordre tentaient de les disperser avec des grenades lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Au moins six jeunes ont été interpellés, selon les journalistes, et une vingtaine ont été blessés, selon la chaîne de télévision Sky TG24. Des journalistes de l'AFP en ont vu plusieurs le crâne en sang.

Pendant les débats parlementaires, les manifestants ont tenté à plusieurs reprises de s'approcher de bâtiments officiels comme ceux abritant le Sénat et la Chambre, situés en plein centre historique, mais ont été refoulés par des charges policières.

Après le vote remporté par M. Berlusconi, ils se sont déversés dans la via del Corso, une rue très centrale où les boutiques avaient en grande majorité abaissé leurs rideaux de fer.

De petits groupes se sont opposés à la police, incendiant une voiture particulière sur une rue longeant le Tibre, puis d'autres véhicules à proximité de la place du Peuple ainsi que plusieurs camionnettes de police.

Une épaisse fumée noire s'élevait au-dessus du Corso dans l'après-midi et la rue emblématique de la capitale était jonchée de bancs publics arrachés, petits pavés typiques de Rome utilisés comme armes par les manifestants et autres poubelles en feu.


Vidéos

Photos