Fin de la crise des ordures

Italie - Fin de la crise des ordures

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi.© Thibault Camus/AP

Le chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi a annoncé aujourd’hui que la crise des déchets à Naples est terminée. Un bémol cependant puisqu’il a prévenu les Napolitains qu'il faudrait trois ans pour trouver une solution durable.

Depuis que le gouvernement a annoncé, il y a 58 jours, un plan d'action pour régler la crise, «Naples et sa région sont redevenus des endroits propres», s'est félicité le chef du gouvernement, à l'issue d'un Conseil des ministres tenu ce vendredi dans la capitale de la région de Campanie.

Silvio Berlusconi a assuré qu’il restait «moins de 2000 tonnes» de déchets sur les 50 000 qui s’éparpillaient de manière affolante dans les rues de la ville en mai dernier.

Trois ans

En avisant les Napolitains qu’il devaient être patients avant que ne soit solutionné de manière durable le problème des ordures, Silvio Berlusconi ne faisait que répéter que «le traitement industriel complet des ordures sera prêt dans environ trois ans, soit le temps nécessaire pour construire les quatre incinérateurs requis», comme il l’avait déclaré auparavant dans un discours prononcé à Rome.

«Une nouvelle phase commence aujourd'hui, celle qui consiste à faire fonctionner le système de traitement des ordures avec la construction des incinérateurs», a-t-il affirmé.

Le premier de ces incinérateurs qui sera en opération d'ici fin de l'année, fabriquera de l'électricité avec les déchets utilisés comme combustible. Cela devrait permettre de commencer à libérer les décharges officielles devenues inutilisables parce que saturées depuis la fin de l'an dernier.


Vidéos

Photos