À Montréal, ils jubilent

France / Présidentielle - À Montréal, ils jubilent

Dominique Bertrand, un pro-Sarkozy, suivait le déroulement du scrutin avec intérêt.Photo Alain Décarie

Michel Larose
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 23-04-2007 | 12h31

Les Français qui ont appuyé à Montréal le candidat Nicolas Sarkozy au premier tour de l'élection présidentielle jubilaient hier après-midi, tout en sachant que la partie n'était pas encore gagnée.

«Dans une démocratie, une élection n'est pas gagnée tant qu'elle n'est pas terminée», a dit hier Louis Duvernois, sénateur des Français établis hors de France.

Le sénateur, ardent défenseur de Nicolas Sarkozy, était de passage à Montréal afin de suivre cette élection auprès de ses compatriotes.

Une centaine d'entre eux étaient réunis dans un resto-bar de l'avenue du Mont-Royal hier après-midi tout en suivant les résultats de l'élection sur le grand écran.

Le ton était à la joie puisque le représentant de l'UMP en France a devancé sa principale rivale, la socialiste Ségolène Royal, dans une proportion de 30 % du suffrage, contre 25-26 %.

«C'est très important ce qui se passe en France présentement.

«Il s'agit de modifier le fonctionnement de l'État», dit Hervé Simonnot, installé au Québec depuis six mois.

Heureux du résultat, M. Simonnot estime toutefois qu'avec ou sans Nicolas Sarkozy à la présidence, la France connaîtra des jours houleux. «C'est un passage inévitable», dit-il.

«Avec Sarkozy, il y aura des affrontements, mais plus on attendra pour modifier le système politique, plus l'affrontement sera fort.» Le sénateur Duvernois croit que les règles de l'État français doivent être adaptées à la mondialisation.

Pour les plus jeunes qui ont appuyé le candidat Sarkozy, ce fils d'immigrant hongrois donne espoir à la jeunesse française. «Il donne envie de se lever pour aller travailler», dit Céline Fabries.

Discrets

Les socialistes étaient discrets en dépit de la bonne performance de leur candidate.

Il y avait plus de 30 000 inscrits et quelque 14 400 électeurs ont voté à Montréal. À Toronto, les électeurs français ont placé M. Sarkozy en tête avec 37% des suffrages contre 30% à Mme Royal et 22% à M. Bayrou.


Vidéos

Photos