Tout est gratuit

Sébastien Ménard
Le Journal de Montréal

HELSINKI, FINLANDE - Des crayons aux cartables en passant par les gommes à effacer et les manuels scolaires, tout ce dont les élèves finlandais ont besoin leur est fourni gratuitement par l'État.

Les parents n'ont qu'à procurer un sac à dos et des vêtements à leurs mômes avant de les envoyer à l'école.

Selon les intervenants interrogés par le Journal, cette gratuité extrême contribue à éliminer les écarts entre riches et pauvres, ce qui expliquerait en partie les prouesses qu'accomplit actuellement le système d'éducation finlandais.

La gratuité se poursuit jusqu'à l'université, sauf pour les manuels scolaires et le repas du midi, ce qui représente des déboursés d'environ 800 $ par année.

Des prêts et bourses en plus

Même s'ils n'ont aucuns frais de scolarité à assumer, les étudiants finlandais ont droit aux prêts et bourses dès qu'ils entament des études post-secondaires.

«Les bourses sont automatiques à partir du moment où les étudiants n'habitent plus chez leurs parents», explique Rarja Kukka, du lycée Alppila d'Helsinki.

Les sommes qui leur sont octroyées varient entre 30 $ et 240 $ par mois.

Tous les jeunes admissibles au programme reçoivent également une carte qui leur donne accès au réseau de transport en commun de leur ville tout à fait gratuitement.

smenard@journalmtl.com


Vidéos

Photos