AFP

Quand Trump se prend pour un camionneur

WASHINGTON - Donald Trump a reçu jeudi une vingtaine de camionneurs et de chefs d'entreprises de transport, qui connaissent l'Amérique comme «personne», et en a profité pour se mettre au volant d'un poids lourd garé dans l'enceinte de la Maison-Blanche. 

Onze patrons et douze chauffeurs venus de tous les États-Unis ont été accueillis en milieu d'après-midi par le président américain dans la résidence exécutive, en pleines tractations sur un vote concernant la réforme de l'assurance maladie, finalement reporté. 

«Personne ne connaît l'Amérique comme les camionneurs connaissent l'Amérique. Vous la voyez tous les jours. Vous en voyez chaque colline, chaque vallée et vous voyez chaque nid-de-poule des routes qui ont été construites», a salué Donald Trump.

À l'issue de cette brève entrevue, le milliardaire a tenu à visiter l'habitacle de deux semi-remorques garés à l'entrée sud de la Maison-Blanche, le premier peint aux couleurs du drapeau américain, le second arborant les photos d'un chauffeur et d'un enfant.

Une fois au volant de ce dernier, Donald Trump n'a pas dissimulé un enthousiasme évident, klaxonnant à plusieurs reprises, puis serrant les poings, le visage grimaçant comme pour mimer la puissance du moteur. 

L'interlude de sept minutes terminé, Donald Trump est rentré dans la Maison Blanche, sans un mot.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos