Trop belle pour travailler

Londres

Laura Fernee Photo Agence QMI

LONDRES - Une Londonienne possédant un doctorat en sciences a dû démissionner de son emploi en recherches médicales, en 2011, parce qu'elle est trop ravissante.

Laura Fernee, qui avait décroché son boulot en 2008, a indiqué dans une récente entrevue qu'elle a accordée au quotidien londonien Daily Mail, qu'elle se faisait constamment demander pour sortir par ses collègues, ou recevait des cadeaux d'eux.

«Même si je revêtais un sarrau dans un laboratoire, sans maquillage, ils m'approchaient quand même en raison de ma beauté naturelle», a-t-elle raconté.

«La vérité est que ma beauté m'a causé d'importants problèmes en matière d'emploi. J'ai donc décidé que le travail n'est pas une option pour moi présentement», a révélé au quotidien britannique la femme de 33 ans.

Parce qu'elle n'a plus de revenus d'emploi, ses parents paient son loyer, son abonnement au gym et plus de 2300 $ par mois en vêtements griffés.


Vidéos

Photos