Jean-Nicolas Saucier
Photo : Courtoisie Éditions de l'Homme
Canoë

10- Marie-Joseph Angélique, esclave exécutée


Jean-Nicolas Saucier
Photo : Courtoisie Éditions de l'Homme



L'histoire de Marie-Joseph Angélique aurait très bien pu ne jamais être connue. Esclave, elle a été traduite devant la justice et accusée d'avoir mis le feu à la maison de sa maîtresse. Le terrible incendie a ravagé l'Hôtel-Dieu de Montréal ainsi que 45 maisons le 10 avril 1734.

Dans un procès bâclé, le témoignage d'une fillette de cinq ans a suffi à la faire condamner. Elle a été torturée avant d'être condamnée à mort et pendue le 21 juin de la même année.

Son histoire, racontée dans un livre d'Afua Cooper, porte un sérieux coup au mythe décrivant le Canada comme un paradis pour les Noirs qui fuyaient l'esclavagisme américain. Aux dires de l'auteur, «l'histoire d'Angélique est le plus ancien récit à propos de l'esclavage dans le Nouveau Monde».

La Ville de Montréal s'apprête à donner son nom à un parc pour honorer sa mémoire.

D'ailleurs, un documentaire en version DVD de la réalisatrice Tetchena Bellange intitulé Les Mains noires - Procès de l'esclave incendiaire, vient d'être lancé dans le cadre du Mois de l'histoire des Noirs.


Accès à la position #9 du palmarès


Retour au top 10 des Noirs marquants de l'histoire du Québec



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Vidéos

Photos