Vous êtes ici : canoe.ca > infos > galeries de photos
Le 22 décembre 2014
Qui succédera à Benoît XVI?
Les «papabili»
  1. Marc Ouellet est l'un des favoris pour succéder à Benoît XVI. À 69 ans, le cardinal québécois peut se targuer d'être un proche du pape qui l'a nommé en 2010 préfet de la Congrégation pour les évêques. Ses positions conservatrices (notamment concernant l'avortement) et son manque d'aisance avec les médias constitueront toutefois des obstacles de taille au moment du conclave.
    Photo Alberto Pizzoli / AFP
  2. Un autre cardinal nord-américain aurait la cote. L'archevêque de New York Timothy Dolan, âgé de 63 ans, est souvent loué pour ses qualités de communicateur et d'intellectuel. Cependant, le principal intéressé ne semble pas croire en ses chances, affirmant que ceux qui le voient devenir pape doivent sans doute «fumer de la marijuana».
    Photo Mike Segar / AFP
  3. Si le prochain pape devait être de nouveau un Italien, Angelo Scola aurait des chances d'être l'heureux élu. L'archevêque de Milan, âgé de 72 ans, est décrit comme un théologien apprécié et un partisan du dialogue interreligieux.
    Photo Giuseppe Cacace / AFP
  4. Tarcisio Bertone est l'actuel secrétaire d'État et numéro deux du Vatican. Bien placé a priori pour être l'un des favoris? C'est vite oublier la grande impopularité du religieux italien au sein de la Curie romaine.
    Photo Alessandro Bianchi / Reuters
  5. Gianfranco Ravasi, 70 ans, est présenté comme le «poulain» de Tarcisio Bertone. «Ministre» de la Culture du Vatican et chargé de prononcer les exercices spirituels durant le Carême, il serait de plus en plus «papabile», à en croire des journalistes italiens. Celui qui est décrit comme un homme chaleureux et médiatique est parfois jugé par certains trop intellectuel.
    Texte AFP - Photo Stefano Relandini / Reuters
  6. L'Autrichien Christoph Schönborn, 68 ans, est un ami du pape. Il a défrayé la chronique en mars 2010 au beau milieu du scandale des abus pédophiles en soulevant la question du célibat des prêtres. Il a aussi critiqué les tentatives de certains hauts dirigeants du Vatican de «couvrir» les agissements criminels de certains prêtres.
    Texte AFP - Photo Osservatore Romano / Reuters
  7. Il est vu comme un «outsider». Le Hongrois Peter Erdö, 60 ans, archevêque de Budapest depuis 2002, a été nommé cardinal en 2003. Il est depuis 2006 président du Conseil des conférences épiscopales européennes. C'est un théologien spécialiste du droit canonique, qui a enseigné à l'Université pontificale d'Argentine et à l'Université pontificale du Latran à Rome.
    Texte AFP - Photo Attila Kisbenedek / AFP
  8. Un pape noir? Le choix serait évidemment historique. Le nom du cardinal nigérian John Onaiyekan, qui prêche pour la coexistence pacifique entre chrétiens et musulmans, circule dans les coulisses du Vatican.
    Photo Vincenzo Pinto / AFP
  9. Peter Turkson était déjà «papabile» en 2005. Devancé par Joseph Ratziger, le cardinal ghanéen est une nouvelle fois désigné comme l'un des favoris en 2013. Néanmoins, ses chances auraient diminué à la suite d'une gaffe sur le «risque islamiste» en France commise lors d'un récente réunion d'ecclésiastiques.
    Texte AFP - Photo Alessandro Bianchi / Reuters
  10. Le nom du Nigérian Francis Arinze avait également circulé au moment de l'élection de Benoît XVI. Son âge - 80 ans - semble être un obstacle important en 2013.
    Texte AFP - Photo Sia Kambou / AFP
  11. Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa, en République démocratique du Congo, 74 ans, est un fin connaisseur de la Bible, récemment appelé par Benoît XVI à diriger des exercices spirituels au Vatican, et a joué un rôle de médiateur pour résoudre le conflit dans son pays.
    Texte AFP - Photo Tony Gentile / Reuters
  12. Et si la surprise venait d'Asie, plus particulièrement des Philippines? Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, est à 57 ans l'un des benjamins du Collège des cardinaux. Apprécié du pape, il plaît par ses qualités de pasteur et son caractère direct et chaleureux. Il est très populaire dans son pays, le plus catholique d'Asie.
    Texte AFP - Photo Jay Directo / AFP
  13. Le Brésil compte plusieurs cardinaux cités comme «papabili». Parmi eux, l'archevêque de Brasilia Joao Braz de Aviz, 65 ans. Cet homme d'ouverture est au Vatican depuis début 2011, à la tête de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée.
    Texte AFP - Photo Alessandro Bianchi / Reuters
  14. Autre Brésilien: Claudio Hummes, cardinal âgé de 78 ans. Il est un théologien apprécié, originaire d'un pays massivement catholique où le prochain pape célèbrera les prochaines Journées mondiales de la jeunesse.
    Texte AFP - Photo Yasuyoshi Chiba / AFP
  15. Odilo Pedro Scherer est le troisième Brésilien pressenti pour succéder à Benoît XVI. Certains désignent même le cardinal de 64 ans comme le candidat d'Amérique latine le mieux placé.
    Photo Paulo Whitaker / Reuters
  16. Le cardinal hondurien Oscar Andres Maradiaga, 70 ans, considéré comme orthodoxe sur la doctrine mais moderne sur le mode d'action, a vu sa cote baisser depuis 2009 pour s'être montré favorable au coup d'État contre le président Manuel Zelaya.
    Texte AFP - Photo YuriCortez / AFP
  17. L'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, d'origine italienne, a aussi été cité pour sa sensibilité aux problèmes sociaux de son diocèse. Derrière Joseph Ratzinger, c'est lui qui avait reçu le plus de suffrages lors du dernier conclave, mais son âge, 77 ans, pourrait être un obstacle comme pour Claudio Hummes.
    Texte AFP - Photo Juan Mabromata / AFP
  18. Moins souvent cité que les autres cardinaux originaires d'Amérique latine, la cote du Mexicain Norberto Rivera Carrera semble en berne. Il aurait lui-même signifié dernièrement son «désintérêt» pour la succession de Benoît XVI.
    Photo Alfredo Estrella / AFP
  19. Les 117 cardinaux électeurs se réuniront dans la chapelle Sixtine pour choisir le successeur de Benoît XVI. Prévu à partir de la mi-mars, la date du conclave pourrait toutefois être devancée. Une chose est sûre: le monde entier a hâte de voir la fumée blanche s'échapper dans le ciel romain.
    Photo Pier Paolo Cito / Reuters