La marmotte prédit un printemps tardif

Environnement - La marmotte prédit un printemps tardif

Le public a bravé le froid glacial pour célébrer le jour de la marmotte. Photo Ariane Aubert Bonn / Agence QMI


riane Aubert Bonn

VAL-D'ESPOIR - C'est devant plusieurs centaines de personnes que Fred, la marmotte officielle du Québec, a prédit un printemps tardif, samedi matin.

Peinant à bouger, tiré de son sommeil profond, Fred la marmotte, qui vit à Val-d'Espoir, en Gaspésie, a signifié que le printemps ne se pointerait pas avant six semaines. Le froid glacial qu'avait bravé son public ne semblait nullement l'inciter à sortir de son hibernation.

Un événement à part entière

Le jour de la marmotte a été tenu en plein cœur de la 48e édition du carnaval de Val-d'Espoir. Le bonhomme Carnaval, ainsi que les ducs et duchesses ont pris part à l'animation, alors que, spécifiquement pour le jour de la marmotte, les enfants des écoles de Val-d'Espoir et Sainte-Thérèse-de-Gaspé ont tenu une chorégraphie sur la chanson thème de l'événement. Musique traditionnelle, déjeuner aux crêpes dans l'église, tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce rassemblement une véritable fête.

Politique et solidarité

Le député néo-démocrate Philip Toone, présent à l'événement, a profité de l'occasion pour glisser un mot sur la crise de l'assurance-emploi. «Fred est fier de travailler. Il n'y a pas de travail pour toutes les marmottes. Mais Fred portera leur message à Ottawa», a-t-il lancé, avant que sa voix ne soit noyée par les applaudissements.



Vidéos

Photos