La Ville a complété 12 % des opérations

Dernière mise à jour: 29-12-2012 | 19h46

MONTRÉAL - Deux jours après la tempête qui a laissé 45 centimètres de neige sur la métropole, la Ville de Montréal estime qu'il faudra plus de temps que prévu pour nettoyer les rues.
Le déneigement s'étendra jusqu'à dimanche prochain, veille du retour au travail pour nombre de Montréalais.

«On a quand même beaucoup de neige à ramasser, de sorte qu'on s'attend peut-être à huit ou neuf jours de chargement», a indiqué le responsable des opérations de déneigement, Michel Frenette.

En début de journée samedi, 12 % du territoire avait été nettoyé. Les 3000 cols bleus chargés de nettoyer les rues et les trottoirs poursuivent les opérations de chargement de la neige.
Lors de son point de presse quotidien, M. Frenette a souligné que moins de 300 véhicules ont été remorqués en 48 heures, comparativement à 800 habituellement pour une même période.

«On a une très bonne collaboration de la part des citoyens et on les invite à continuer de même pour les jours qui viennent», a demandé M. Frenette.
Nouvelles précipitations

Les quelques centimètres de neige qui sont tombés sur Montréal samedi après-midi ne devraient pas, théoriquement, trop affecter les délais de déneigement.

C'est que la quantité de neige à ramasser est déjà si importante, que les opérateurs doivent passer jusqu'à trois fois à certains endroits pour arriver à tout dégager.

Déjà, les déneigeurs doivent composer avec des bancs de neige deux fois plus haut qu'à l'habitude, ce qui double le temps du déneigement. À cela s'ajoutent de petits pépins.

Une équipe a dû interrompre son travail samedi matin, parce que la souffleuse a cessé de fonctionner. On croyait avoir heurté un objet qui était resté coincé dans l'équipement.

«Quand on frappe des morceaux de métal ou des choses comme ça, c'est sûr qu'on perd tout le temps 15-20 minutes toutes les fois», a raconté Simon Poirier, chargé de projet à la Ville de Montréal.

La Ville espère avoir complété cette opération de déneigement d'envergure d'ici sept jours. À elle seule, la récente tempête pourrait coûter jusqu'à 25 millions $ à la Ville de Montréal.
36 heures d'arrêt

Les employés de la Ville de Montréal auront droit à une journée de congé pour le Jour de l'An. Les opérations seront suspendues du 31 décembre, en soirée, jusqu'au 2 janvier, 7 h.

«Autour du 31, probablement qu'il va y avoir de la fatigue. Ça va faire du bien, un bon 36 heures de repos», a indiqué Michel Frenette.

La loi exige que les conducteurs de véhicule lourd prennent une pause de 36 heures consécutives, après avoir accompli plus de 70 heures de travail en moins de sept jours.

M. Frenette assure que cette opération d'envergure est exigeante pour les effectifs, qui travaillent à raison de 12 heures par jour.


Vidéos

Photos