Agence QMI

Des campeurs au désespoir

Inondations à Venise-en-Québec - Des campeurs au désespoir

Les résidants du camping Kirkland, à Venise-en-Québec, se sentent délaissés par le gouvernement.© Agence QMI

VENISE-EN-QUÉBEC – Les résidants du camping Kirkland, à Venise-en-Québec, se sentent délaissés par le gouvernement, qui n'accorde aucune aide financière pour les résidences secondaires touchées par les inondations.

Sur le site, les roulottes sont complètement inondées et 90 % d'entre elles sont une perte totale.

Sur les 140 familles qui passent l'été au camping Kirkland, plusieurs habitent dans le Sud tout l'hiver et reviennent avec les beaux jours au Québec. Dans ce cas, la roulotte constitue leur seule résidence.

«C'est comme une grande famille, du monde qu'on connaît depuis 20 ans et qui ne reviendra plus», raconte le campeur François Riopel, attristé que cette famille soit «cassée définitivement».

Les propriétaires demandent des sacs de sable additionnels aux autorités depuis une semaine, sans pour autant les obtenir. L'eau aurait ainsi pu être pompée plus rapidement. De son côté, la Sécurité civile affirme qu'on doit d'abord protéger les résidences principales.

Francine Gagné, qui habite sur le site, comprend qu'on s'occupe des maisons en premier lieu. «Sauf qu'après, il y a nous autres. Nous aussi, on existe», signale-t-elle.

Répercussions

Venise-en-Québec compte six terrains de camping qui génèrent beaucoup de revenus pour la petite municipalité.

«C'est primordial pour les commerçants. C'est important que le camping puisse ouvrir ses portes», selon Christa Bearshi, copropriétaire du camping Kirkland, qui affirme que la population du secteur triple pendant la saison estivale. La plupart des résidants du camping n'ont pas d'assurances.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos