Agence QMI

Un autre record en vue

Inondations en Montérégie - Un autre record en vue

De passage en Montérégie samedi, le premier ministre Jean Charest a demandé aux Forces canadiennes de ramener davantage de militaires dans les zones inondées.© Charles William Pelletier/Agence QMI

Dernière mise à jour: 22-05-2011 | 20h26

SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU - La situation sera critique jusqu’à mardi pour les riverains du lac Champlain et de la rivière Richelieu, alors que les niveaux records atteints le 6 mai pourraient être surpassés.

Aussi sur Canoe.ca

« Ça va se jouer au cours des 24 prochaines heures, a affirmé France-Sylvie Loiselle, de la Sécurité civile. Dimanche, on attendait des vents de 40 km/h et des hausses des niveaux de l’eau de 4 à 8 cm. Les vents pourraient atteindre 70 km/h et on pourrait observer une hausse des niveaux d’eau allant jusqu’à 30 cm supplémentaires. »

Selon Mme Loiselle, il ne serait pas surprenant de voir de nouveaux secteurs inondés et d’assister à de nouvelles évacuations. Elle a également ajouté que les niveaux d’eau records observés le 6 mai pourraient être dépassés.

« Ce serait fort possible, a admis Mme Loiselle. Ces événements sont exceptionnels et ont rarement été vus dans le secteur. On peut s’attendre à certaines surprises. Alors, ça pourrait dépasser le seuil qu’on a connu le 6 mai. »

Les vents pourraient par ailleurs provoquer des vagues de 60 à 90 cm sur le lac Champlain et de 15 à 30 cm sur la rivière Richelieu.

Des averses et des orages risquent également d’aggraver la situation.

Dimanche, les autorités et les citoyens se sont affairés à consolider les infrastructures.

Un répit bien mérité

Les victimes d’inondations pourraient avoir droit à un répit en milieu de semaine. « De mardi à mercredi, on devrait avoir un débit qui devrait descendre, a prédit Mme Loiselle. Et par la suite, il pourrait avoir une accalmie mercredi. » Cette pause est plus que nécessaire pour les habitants des zones inondées. « Aujourd’hui, c’est le jour 30, a calculé un sinistré démoralisé. Je ne la trouve plus drôle, je commence à être bien épuisé. »

Un autre homme a abondé dans le même sens. « La longueur commence à être très, très dure sur les nerfs. Il faut que tu te dises que nous, ça fait juste une semaine qu’on a les toilettes », a-t-il raconté.

Les militaires sont prêts

De passage en Montérégie samedi, le premier ministre Jean Charest a demandé aux Forces canadiennes de ramener davantage de militaires dans les zones inondées afin d’aider les sinistrés à affronter ces nouvelles hausses.

Dimanche, le bureau du premier ministre Stephen Harper a confirmé que les Forces canadiennes étaient en état d’alerte et qu’elles pourraient être déployées au besoin.

Ailleurs au Québec, des avertissements de fortes crues étaient en vigueur dimanche matin pour les rivières Matapédia (Amqui), Malbaie, Escoumins, Moisie, Petit Saguenay, Sainte-Marguerite et Chicoutimi.

De plus, les interdictions de navigation de la Garde côtière canadienne sont toujours en vigueur, notamment sur le lac Champlain, les rivières Richelieu et Brochu, ainsi qu’aux canaux de Chambly et de Saint-Ours.

Jusqu’à maintenant, plus de 4,2 millions $ ont été versés pour aider les sinistrés, alors que les municipalités ont reçu plus de 1,5 million $.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos