Percée discrète des gaz de schiste en France

Énergie - Percée discrète des gaz de schiste en France

MONTRÉAL – La multinationale Total, dont l’un des principaux bailleurs de fonds est Paul Desmarais, a récemment entrepris des recherches afin de faire l’exploitation des gaz de schiste en France.

Selon le quotidien Le Devoir, le tout se fait de façon plutôt discrète, mais l’ancienne ministre de l’Environnement de la France, Corinne Lepage, a récemment dénoncé, dans son blogue, cette percée.

Elle accuse les multinationales de tenter de mettre la main sur le plus grand nombre de territoires possible avant que des lois, inexistantes pour l’instant, ne viennent régir le domaine.

Selon Mme Lepage, plus de 1% du territoire français a déjà fait l’objet de permis de recherche, et la multinationale Total est particulièrement active dans le sud-est du pays.

Elle estime également que les réserves européennes de gaz de schiste pourraient représenter de 3000 à 12000 milliards de mètres cubes.

Corinne Lepage a interpellé les autorités françaises à se pencher sur la question au lieu de laisser les grands financiers placer leurs pions à leur guise.

Elle aimerait voir un moratoire institué en France afin de faire la lumière sur les possibilités et conséquences de l’exploitation des gaz de schiste au pays.

Elle croit aussi qu’exploiter cette ressource représenterait un pas en arrière dans la transition qu’elle juge nécessaire entre les combustibles fossiles et les énergies renouvelables.


Vidéos

Photos