Montréal fait appel aux entreprises

Verdissement - Montréal fait appel aux entreprises


Jean-Louis Fortin

MONTRÉAL - La ville de Montréal souhaite que 25 % de son territoire soit recouvert d’arbres d’ici 2025, a annoncé lundi le responsable du développement durable au Comité exécutif, Alan DeSousa, qui interpelle tous les propriétaires du domaine privé afin qu’ils fassent leur part.

Cette cible de verdissement, qui sera incluse dans le Plan de développement durable 2010-2015 que présentera l’administration Tremblay dans les prochaines semaines, représenterait une hausse de 5 % par rapport à la quantité d’arbres qu’on retrouve actuellement dans la Métropole.

La verdure permettra de lutter contre les îlots de chaleur, ces endroits comme les stationnements et les parcs industriels où la température augmente à cause de l’absence de verdure.

« On a tous une responsabilité. Les arrondissements s’efforcent de verdir leur territoire, mais ultimement, on veut aussi que les entreprises privées prennent leurs responsabilités », a affirmé Alan DeSousa.

Le responsable du développement durable de la Ville s’exprimait dans le cadre d’un événement organisé par le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), où plusieurs initiatives de verdissement du domaine privé ont été présentées.

Pas d’arbres sans billets verts

Trois arrondissements offrent depuis peu des mesures pour accompagner les entreprises qui veulent verdir leur terrain. À Saint-Laurent, par exemple, un « forfait clé en main » propose la plantation d’un arbre pour 400 $, ou d’un arbre et deux arbustes pour 700 $.

Patricia-Ann Sarrazin-Sullivan, présidente du conseil d'administration de la Caisse populaire Desjardins Mont-Royal, qui a verdi son toit, croit que l’aspect du financement est primordial.

« C’est une question d’argent dans plusieurs cas. Il faut convaincre les gens que ça a un impact à long terme sur la qualité de l’air », observe-t-elle. « Il faut prouver la rentabilité de planter des arbres. Ce n’est pas absolument évident en partant, mais on constate que les magasins plus verts réussissent mieux à long terme », croit pour sa part Stéphane Trudel, directeur principal du développement des ventes chez Ultramar.

Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal, espère pour sa part que tous les arrondissements de Montréal se doteront de programmes pour inciter les entreprises à planter des arbres.

Quelques initiatives de verdissement

Friche et Célèbre
Au coin des rues Notre-Dame et Saint-Jean, dans le Vieux-Montréal, un terrain vague a été aménagé en parc urbain à l’architecture originale.

Collecteur Saint-Pierre
L’ancienne structure de voirie dans l’arrondissement Sud-Ouest a été verdie de manière spectaculaire, avec notamment la présence de murs végétaux.

Ultramar
La pétrolière s’assure de planter des arbres sur les terrains de ses stations-service, pour les rendre plus agréables auprès des utilisateurs.

Habitations Jeanne-Mance
Les stationnements de ce complexe d’habitation situé au centre-ville seront réaménagés et verdis d’ici la fin 2011.

Desjardins
La succursale Mont-Royal de l’institution financière a installé 132 bacs de végétaux sur son toit, qui ont le potentiel de produire 1000 livres de fruits et légumes par année.

Hochelaga-Maisonneuve
Un lien vert long de 1 km a été créé près des rues Valois et Ontario, pour favoriser l’établissement d’une vie de quartier à l’échelle humaine plutôt qu’automobile.


Vidéos

Photos