Trois nouvelles lignes d’autobus à Montréal

Transport en commun - Trois nouvelles lignes d’autobus à Montréal

Des autobus circuleront dès le 29 mars sur les trois nouveaux circuits.© Agence QMI - Archives


Jean-Louis Fortin

Dernière mise à jour: 26-03-2010 | 04h27

Les usagers du transport en commun de Montréal auront droit lundi prochain à un trio de nouvelles lignes d’autobus. L’une reliera directement Rosemont et le Plateau au centre-ville, l’autre desservira les secteurs de Lachine et LaSalle, et la troisième, la navette de l’aéroport, a déjà fait beaucoup parler d’elle.

Afin de désengorger la ligne de métro orange, qui fonctionne à capacité maximale depuis quelques années, la Société de transport de Montréal (STM) a mis sur pied la ligne 427-Express Saint-Joseph.

En service uniquement aux heures de pointe, elle circulera sur le boulevard Saint-Joseph, avant d’emprunter les rues Saint-Denis et Berri, puis de longer le boulevard René-Lévesque au centre-ville jusqu’à la station de métro Guy-Concordia.

«Moi-même, le matin, j’ai du mal à entrer dans les wagons de métro sur la ligne orange. Avec la 427, on va permettre aux gens du Plateau de se rendre rapidement au centre-ville sans prendre le métro», explique en entrevue le président de la STM, Michel Labrecque.

Lachine et LaSalle

La deuxième nouveauté, la ligne 120, permettra de relier plus efficacement les arrondissements de Lachine et LaSalle, promet-on à la STM.

À partir de la station de métro Angrignon, elle passera toutes les 15 ou 20 minutes, de 5h jusqu’à la fermeture du métro en soirée.

«Les déplacements en transport en commun entre Lachine et LaSalle étaient particulièrement déficients et incitaient plutôt nos concitoyens à prendre leur voiture. C'est donc avec beaucoup de satisfaction que nous accueillons la ligne 120», a indiqué la mairesse de LaSalle, Manon Barbe.

Navette de l’aéroport contestée

Finalement, la ligne 747 Express bus offrira une liaison directe entre le centre-ville et l’aéroport Montréal-Trudeau, ce qui était attendu par bien des usagers depuis des années.

Depuis deux semaines, les 300 chauffeurs de taxi qui travaillent à l’aéroport Trudeau ont exprimé de vives inquiétudes à propos de cette nouveauté. Ils craignent que les touristes et les gens d’affaires préfèrent prendre l’autobus à 7$ plutôt que le taxi à 38$.

Cette semaine, Michel Labrecque a confirmé que la STM rencontrerait les chauffeurs de taxi pour entendre leurs revendications, mais assure que «la 747 est là pour rester».

«De toute façon, les chauffeurs de taxi doivent se préparer, à moyen terme, à la navette ferroviaire», dit-il.


Vidéos

Photos