Des résidus écologiques?

Sébastien MÉNARD

La minière promet que les résidus qui sortiront de son usine régleront un problème environnemental.

Ces «résidus épaissis», qui ressemblent à de la pâte dentifrice, contiendront les sédiments des minerais dont on aura extrait l'or.

Aussi sur Canoe.ca

Ils seront déversés dans l'ancien «parc à résidus» voisin de l'usine. Ce site a été utilisé au fil des ans par des minières qui ont exploité d'autres gisements.

Le hic, c'est que la pyrite contenue dans certains de ces résidus génère de l'acide. «Le parc à résidus est réputé générateur d'acide, dit Denis Cimon, d'Osisko. Il n'y a rien qui pousse là.»

Selon M. Cimon, les nouveaux résidus régleront le problème en recouvrant complètement ceux qui génèrent de l'acide. Après trois ans, le parc sera restauré. «À ce moment-là, on acceptera la responsabilité du site», dit-il. L'endroit est actuellement détenu par le ministère des Ressources naturelles.

Une fois l'exploitation de la mine terminée, au bout de 10 ans, et «s'il n'y a pas d'autres gisements», 65% du site devrait déjà être recouvert d'une couche de verdure naturelle, affirme M. Cimon.


Vidéos

Photos