Une entreprise québécoise capture le carbone

CO2 Solution - Une entreprise québécoise capture le carbone

Jonathan Carley croit que le captage du carbone est la meilleure solution pour réduire les émissions de GES des entreprises polluantes.© Agence QMI


Virginie Roy

Afin de pouvoir se conformer aux nouvelles et futures réglementations reliées au changement climatique, certains gouvernements, comme celui du Canada, ainsi que plusieurs entreprises polluantes commencent à se tourner vers la capture du carbone.

L’entreprise québécoise CO2 Solution, qui a justement développé une technologie en ce sens, fait de plus en plus de curieux.

Fondée en 1997 au Québec, CO2 Solution utilise les capacités naturelles d’un biocatalyseur (un enzyme), l’anhydrase carbonique, qui agit dans l’organisme humain pour absorber le CO2 pendant la respiration. Par exemple, pour une entreprise, cet enzyme capturerait le CO2 de la même façon qu’il le fait dans l’organisme humain.

L’entreprise commercialise sa technologie à l’intention des grandes sources stationnaires d’émissions comme les centrales électriques au charbon, au gaz naturel et au pétrole, l’industrie du ciment et la production de fer et d’acier.

Solution importante

Selon Jonathan Carley, directeur au développement des affaires de CO2 Solution, il est impossible de cesser d’avoir recours aux carburants fossiles sans provoquer de pénuries massives d’énergies. La capture et le stockage du carbone constituent donc une solution importante.

«Même le président des États-Unis Barack Obama et le premier ministre Stephen Harper ont parlé de la capture du carbone lors de leur rencontre le mois dernier», mentionne M. Carley.

En effet, le gouvernement fédéral semble très intéressé par la technologie de capture du carbone de CO2 Solution. Jim Prentice, le ministre de l’Environnement, a d’ailleurs louangé l’entreprise lors de son discours cette semaine au Salon sur les technologies environnementales AMERICANA 2009.

Capter le carbone à faible coût

Le captage du CO2 au moyen de la technologie actuellement disponible requiert des investissements considérables et consomme beaucoup d’énergie, explique M. Carley, qui croit que c’est pour cette raison que, jusqu’ici, le procédé n’est pas utilisé à grande échelle.

«Il est très coûteux de capturer le carbone. Mais notre entreprise est sur la bonne voie. Notre principal défi est de capturer le carbone à faible coût. CO2 Solution veut rendre cette technologie plus accessible», explique Jonathan Carley.

La plateforme biotechnologique de CO2 Solution a été testée avec succès en 2005 à l’incinérateur de la Ville de Québec. La compagnie espère être en mesure de commercialiser son produit, à faible coût, dès 2013.


Vidéos

Photos