Le Secrétariat international de mobilisation sur le climat reçoit 300 000$

La Fondation du Prince Albert II de Monaco octroiera un montant de 300 000$ aux activités du Secrétariat international de mobilisation sur le climat, établi récemment à Montréal. Cette contribution servira à appuyer des initiatives d’information et de sensibilisation aux enjeux des changements climatiques, en Pologne, en Inde et au Brésil notamment.

Cette annonce a été faite aujourd’hui à Québec, en marge du Sommet de la francophonie, par le Prince de Monaco, Line Beauchamp, ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et Steven Guilbeault, coordonnateur général adjoint du groupe Équiterre.

Mécanisme de coopération internationale des organisations non gouvernementales dans le contexte des négociations climatiques internationales, la campagne internationale sur le climat, par le biais de son Secrétariat basé à Montréal, offre un soutien technique et financier à la mobilisation et à l’éducation citoyenne dans des pays du Nord comme du Sud, où les ressources font défaut. La campagne vise aussi à susciter une meilleure coordination entre acteurs non gouvernementaux (organisations environnementales, religieuses et de développement international) impliqués dans le dossier des changements climatiques.

Rappelons que la campagne internationale sur le climat a été fondée à Montréal en février 2007, en vertu de la législation québécoise, par un consortium de partenaires représentant des organisations nationales et internationales impliquées dans le dossier des changements climatiques, dont Greenpeace, OXFAM, le Pew Environmental Group, le Union of Conserned Scientists, WWF-International et le Conseil mondial des Églises. Le groupe Équiterre en est également partenaire, de même qu’un des principaux initiateurs.

Équiterre se réjouit

Présent lors de l’annonce de la Fondation du Prince Albert II de Monaco, Steven Guilbeault s’est réjoui de l’appui d’organisations comme Montréal International, qui a appuyé les démarches de création du Secrétariat, de même que celui du gouvernement du Québec, qui a été le premier partenaire financier du projet, avec une contribution de 300 000$.

«La contribution du gouvernement du Québec a déjà eu un effet levier important puisque la Fondation Rasmussen et maintenant la Fondation du Prince Albert II de Monaco ont également emboîté le pas», explique dans un communiqué Steven Guilbeault, qui précise que la dotation de la Campagne dépasse aujourd’hui les 1,3M$.

«Nous avons déjà pu contribuer à des campagnes en Inde et au Japon, en plus d’aider des organisations en Pologne et au Brésil à structurer leurs actions. Les besoins sont immenses, mais nous pouvons compter sur des partenaires crédibles et solides pour amasser les ressources nécessaires», a-t-il conclu.


Vidéos

Photos