Semaine des transports collectifs et actifs dans la région de Québec

Du 21 au 26 septembre - Semaine des transports collectifs et actifs dans la région de Québec

La Semaine des transports collectifs et actifs se tiendra du 21 au 26 septembre dans la région de Québec. © Canoë / Mélanie Tremblay


Mélanie Tremblay

L’organisme Accès transports viables tiendra la 17e édition de la Semaine des transports collectifs et actifs dans la région de Québec du 21 au 26 septembre. L’objectif? Sensibiliser la population aux bienfaits environnementaux, économiques et sociaux de l’utilisation des transports en commun.

«Nous voulons attirer de nouveaux adeptes. Les transports en commun sont devenus fondamentaux pour les bienfaits de l’environnement depuis plusieurs années, mais depuis quelques années, ils sont aussi devenus plus attirants au plan économique avec la hausse vertigineuse des prix de l’essence. Nous essayons également d’éveiller les décideurs politiques à l’importance d’investir dans le transport collectif, entre autres par le biais d’un forum», explique Christian Savard, président d’Accès transports viables.

Popularité accrue

M. Savard souligne que l’événement est de plus en plus populaire auprès de la population. D’après un sondage Léger Marketing, en 2001, seulement 12% des citoyens de la région de Québec disaient connaître la Semaine des transports collectifs et actifs, tandis qu’en 2007, on parlait de 67%.

«Avant, les transports en commun étaient considérés comme un moyen de déplacement pour les étudiants, les aînés et les pauvres. Aujourd’hui, on ne les voit plus de cette manière. La preuve, c’est que de plus en plus de gens cravatés se déplacent dans les autobus. Nous constatons également que c’est un sujet de conversation très présent dans la population. Par exemple, on en parle régulièrement dans les carrefours aux lecteurs de différents journaux», mentionne-t-il.

Amélioration

Le président d’Accès transports viables remarque que les transports en commun ont fait bien du chemin depuis les dernières années. Il relate que dans les années 1990, ils étaient très présents dans l’actualité, mais de façon négative. Les budgets étaient insuffisants, il n’y avait pas de promotion, ni de développement et le service était mal organisé. Aujourd’hui, il en est tout autrement. Or, il n’en demeure pas moins qu’il y a encore place au progrès.

«Maintenant, la population a un intérêt accru pour le transport en commun. Mais les autobus sont souvent bondés. Il faudrait améliorer l’offre de services pour qu’il soit adéquat avec la demande, qui est bel et bien présente et grandissante. Et pour cela, il augmenter les budgets consacrés au transport en commun», fait valoir Christian Savard.

Tout au long de la Semaine des transports collectifs et actifs, du 21 au 26 septembre, des activités seront organisées. Kiosques et activités de sensibilisation, courses entre l’auto, le bus et le vélo pendant les heures de pointe, essais gratuits des transports en commun, gestion de la circulation automobile et autres seront au programme.


Vidéos

Photos