De l’énergie grâce à la force des vagues

France - De l’énergie grâce à la force des vagues

L’énergie des vagues présente un grand intérêt puisqu’elle permet de fournir de l’énergie propre en grande quantité.© Canoë / Virginie Roy


Virginie Roy

Pour la première fois en France, une plateforme d’essais en mer de production électrique à partir des vagues sera installée au large des côtes de la Loire. Cette plateforme d’essais en mer sera présentée le 25 septembre prochain par l’École centrale de Nantes, porteur du projet dont la réalisation est prévue pour 2010.

Depuis 2003, le laboratoire de mécanique des fluides de l'École centrale de Nantes et le département mécatronique de l'École normale supérieure de Cachan développent un système appelé Searev qui utilise l'énergie de la houle. L'appareil ressemble à un petit sous-marin et sera immergé à une dizaine de kilomètres des côtes. Il serait capable de fournir bientôt de l'électricité pour 200 foyers.

Cette plateforme d’essais en mer aura pour objectif d'effectuer la mise au point technique des systèmes produisant de l’énergie électrique à partir des vagues. Ce site en mer servira également à des travaux de recherche poussés dans divers domaines liés à l’océan. Une meilleure connaissance des états de mer et leurs prévisions feront l’objet d’études approfondies grâce aux équipements de mesures in situ.

Financé par l’État, le CNRS, la région ainsi que les autres collectivités locales, ce projet coûtera environ 8,3 M$.

Le Portugal: un pionnier

Le Portugal est en train de se doter de machines Pelamis semi-émergées conçues par une entreprise écossaise, Pelamis Wave Power (PWP). Ce projet fournira à ses débuts 2,25 mégawatts d'énergie propre au large d'Aguçadoura, dans le nord du Portugal, de quoi fournir l'équivalent énergétique de 1500 foyers.

À terme, le projet sera capable de générer l'énergie de 15 000 maisons, économisant ainsi l'émission de 60 000 tonnes de CO2 par an. Avec des côtes s'étalant sur 830 km, l'énergie des vagues présente un grand intérêt, d’autant plus qu'il offrirait un avantage commercial pour le Portugal qui se positionnerait comme un pionnier dans cette technologie.

Le projet français sera présenté par Patrick Chedmail, directeur de l’École de Nantes, le jeudi 25 septembre prochain. L’École Centrale de Nantes est porteur de ce projet à travers le Laboratoire de mécanique des fluides (LMF). Seront exposés également des exemples de recherches dédiées à l’énergie des vagues ainsi que les premières applications industrielles.


Vidéos

Photos