La Ville rappelle l’importance du recyclage

Montréal - La Ville rappelle l’importance du recyclage

Alan DeSousa, a rappelé les différentes façons offertes aux Montréalais pour leur permettre de récupérer les produits qui génèrent beaucoup de matières résiduelles.© Virginie Roy/Canoë

Virginie Roy

Les raisons pour ne pas recycler se font de plus en plus rares. En effet, la Ville de Montréal a tenu, aujourd’hui, à rappeler les nombreux différents services qui sont offerts aux citoyens en matière de recyclage, afin de les encourager à recourir à des programmes de récupération et de mise en valeur.

Il est clair que les Montréalais consomment de plus en plus de produits de toutes sortes: appareils informatiques, électroniques, électroménagers, meubles, piles, lampes fluorescentes, etc. En fin de vie utile, ces produits génèrent autant de matières résiduelles. Selon les données de la Ville de Montréal, chaque Montréalais en produit en moyenne une demi-tonne par année.

Face à cette nouvelle réalité, Alan DeSousa, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal, responsable du développement durable, du développement économique et de Montréal 2025, a tenu à rappeler les différentes façons offertes aux citoyens pour leur permettre de récupérer ce genre de produits.

«Outre les écocentres où les citoyens peuvent rapporter certains objets ou produits, j’invite les Montréalais à recourir aux programmes de récupération et de mise en valeur qu’ont mis sur pied de nombreux détaillants. En agissant de manière responsable, nous éviterons ainsi d’encombrer les sites d’enfouissement et ferons notre part pour un développement durable et un environnement sain», a dit M. DeSousa.

En effet, plusieurs détaillants avant-gardistes, tels que Dormez-vous, Future Shop et Home Depot, offrent déjà à leurs clients de récupérer leur vieux matelas, ordinateur, lecteur MP3, cellulaire ou encore, les batteries rechargeables de leurs outils. Au moment de l'achat d'un nouveau bien de consommation, il suffit de s’informer auprès des détaillants s'ils offrent un programme de récupération et de faire appel à ce service en temps et lieu. L’utilisation de ces programmes facilite non seulement l’élimination de ces objets d’une manière responsable, mais dans certains cas, permet aussi de récupérer ceux qui peuvent être réutilisés.

Des participants engagé

En 2007, Dormez-vous, le plus important détaillant de matelas spécialisé au Québec, a lancé un programme de recyclage novateur pour ses clients. «Nous récupérons les anciens matelas des clients qui s’en procurent un nouveau et déterminons ceux qui sont encore en bonne condition dans le but de les offrir à des familles dans le besoin», a indiqué Lynn Martel, vice-présidente chez Dormez-vous.

«En 2007, nous avons récupéré plus de 12 500 anciens matelas échangés par des clients et que nous avons, par la suite, catégorisés comme étant réutilisables ou recyclables. Au total, nous avons envoyé l’équivalent de 2000 tonnes de matelas chez notre partenaire, RECY-MATELAS, plutôt que dans les sites d’enfouissement.»

La durée de vie décroissante de certains biens de consommation ainsi que la progression de la technologie, notamment les appareils électroniques, contribuent à une augmentation significative de la quantité de matières résiduelles enfouies. Par exemple, les téléphones cellulaires détiennent actuellement au Canada le statut d’appareil le plus fréquemment remplacé, avec une durée de vie estimée à 2,5 ans. La nécessité d’éliminer de manière responsable ces produits est d’autant plus importante étant donné les métaux lourds et autres substances que peut contenir le matériel technologique, présentant des risques pour la santé humaine et l’environnement.

«Future Shop, le plus grand détaillant en magasin et en ligne d’appareils électroniques grand public au pays, est fier d'ajouter sa voix aux efforts collectifs visant le respect et la protection de l’environnement avec son programme de Cyber-recyclage qui permet de recueillir les appareils électroniques usagés des consommateurs. Ce sont par des gestes éco-responsables simples comme ceux-ci que nous pouvons faire une différence et contribuer à réduire l'impact de nos habitudes de consommation sur l’environnement», a déclaré, dans un communiqué, Thierry Lopez, directeur du marketing au Québec pour Future Shop.

«En mettant sur pied nos programmes de recyclage Options Éco, nous voulons encourager les consommateurs à poser des gestes informés qui protègent l’environnement. Parmi nos nouvelles initiatives, nous avons lancé cette année, en collaboration avec Éco-peinture, un programme de récupération de peinture afin d’aider nos clients à éliminer écologiquement leurs restes de peinture et leurs contenants. Notre objectif est de demeurer le chef de file dans notre industrie pour tout ce qui a trait au développement durable et à la consommation responsable», a affirmé pour sa part Élise Vaillancourt, directrice régionale du marketing de Home Depot.

La Ville de Montréal rappelle qu’en 2006, près de 780 000 tonnes de déchets de toutes sortes ont été dirigées vers l’élimination alors qu’une partie aurait pu être recyclée, réutilisée et même remise à des familles dans le besoin. Chaque année, 1 002 864 tonnes de matières résiduelles sont générées à Montréal, dont 22% sont récupérées.


Vidéos

Photos