Dix dossiers chauds sous l'ère Charest

Près d'une décennie au pouvoir - Dix dossiers chauds sous l'ère Charest

En étant plus de neuf ans à la tête de la province, Jean Charest a dû affronter de nombreuses crises toutes plus médiatisées les unes que les autres. Photomontage Agence QMI


Jean-Marc Gilbert

Dernière mise à jour: 08-10-2012 | 16h13

Le 4 septembre dernier, Pauline Marois devenait la première première ministre de l’histoire du Québec. Au même moment, elle délogeait Jean Charest qui a assumé cette fonction de premier ministre pendant presque une décennie.

En étant plus de neuf ans à la tête de la province (il s’agit du règne le plus long depuis celui de Maurice Duplessis, dans les années 40 et 50), Jean Charest a dû affronter de nombreuses crises toutes plus médiatisées les unes que les autres dans différentes sphères de la société, telles que l’éducation, la santé et le transport et l’intégrité, pour ne nommer que celles-ci.

Il est malgré tout parvenu à mener les troupes libérales au pouvoir de nouveau à deux reprises.

En 2007, la poussée fulgurante de l’Action démocratique du Québec l’a forcé à diriger un gouvernement minoritaire avant de regagner la majorité par quelques sièges lors d’une nouvelle élection générale en 2008.

Le 5 septembre, Jean Charest annonce sa démission comme chef du Parti libéral du Québec après avoir été battu non seulement au niveau du nombre total de sièges lors de l’élection générale de la veille, mais également dans sa propre circonscription de Sherbrooke.

Passons en revue une dizaine de dossiers chauds que Jean Charest a dû gérer, en compagnie de ses différents ministres, pendant toutes ces années passées au pouvoir.


Vidéos

Photos