L'affaire Schiavo

États-Unis - L'affaire Schiavo

Terri Schiavole© AP

Associated Press (AP) avec Canoë

Dernière mise à jour: 31-03-2005 | 14h14

Au terme d'une âpre bataille judiciaire sur son sort qui a mobilisé jusqu'à la Maison-Blanche, Terri Schiavo, qui se trouvait dans un coma végétatif depuis 15 ans, est morte jeudi, 13 jours après le débranchement du cathéter d'alimentation qui la maintenait en vie.

Âgée de 41 ans, elle s'est éteinte à la clinique de Pinellas Park en Floride où elle se trouvait depuis plusieurs années, a annoncé un représentant de la famille. Son mari Michael Schiavo et ses parents, Bob et Mary Schindler, s'étaient déchirés sur son sort.

Le président américain George W. Bush, qui avait pris position pour les Schindler, a affirmé aujourd'hui que «des millions d'Américains» étaient «attristés» par la mort de la jeune femme. Il a eu des paroles de réconfort pour ses parents, saluant leur «grâce et leur dignité».

Le Vatican a dénoncé la mort de Terri Schiavo, estimant qu'elle avait été «hâtée de manière arbitraire» par le débranchement de son cathéter. «Les circonstances de la mort de Mme Terri Schiavo ont perturbé à juste titre les consciences», a déclaré son porte-parole Joaquin Navarro-Valls. «Une existence a été interrompue.»

Un cardinal du Vatican, le Portugais José Saraiva Martins, a de son côté assimilé le fait d'avoir ainsi laissé mourir la jeune femme à une «attaque contre Dieu».

Les Schindler ont livré un combat judiciaire farouche jusqu'au dernier moment pour tenter d'obtenir que la sonde d'alimentation et d'hydratation de leur fille soit rebranchée. Michael Schiavo s'est lui battu contre ses beaux-parents pour que son épouse puisse s'éteindre.

Il affirmait que sa femme lui avait confié il y a longtemps qu'elle ne voudrait pas être maintenue en vie artificiellement. De leur côté, les médecins avaient conclu qu'elle se trouvait dans un état végétatif persistant, qu'elle n'était pas consciente et qu'il n'y avait aucune chance qu'elle se rétablisse.

Les conseillers spirituels des Schindler ont indiqué que le couple était au chevet de leur fille quelques minutes avant sa mort. Mais ils n'étaient pas présents au moment du décès, Michael Schiavo leur ayant interdit de rester dans la chambre.

«Son implacable cruauté continue jusqu'à ce tout dernier moment», a accusé le révérend Frank Pavone, un proche des Schindler, qui considère le débranchement du cathéter comme «un meurtre». «Nous sommes peinés que notre pays ait permis une telle atrocité et nous prions pour que ne se reproduise jamais plus.»

«C'est un triste jour pour le pays et la famille. (...) Dieu aime Terri encore plus qu'eux», a déclaré David Gibbs III, un avocat des Schindler.

La sonde d'alimentation avait été retirée le 18 mars sur ordre d'un juge, une décision qualifiée d'«homicide judiciaire» par les Schindler. Selon eux, leur fille riait, pleurait, tentait de parler et son état aurait pu s'améliorer.

Au cours de sept ans de procédure judiciaire, des élus de Floride, du Congrès américain, George W. Bush et son frère Jeb, gouverneur de Floride, sont intervenus en faveur des parents, mais les tribunaux à tous les échelons ont donné raison à Michael Schiavo.

L'affaire a déchaîné les passions aux États-Unis. Après le débranchement du cathéter, des manifestants se sont installés devant la clinique de Terri Shiavo, beaucoup étant arrêtés alors qu'ils tentaient de lui apporter de la nourriture et de l'eau.

La nouvelle de sa mort a été accueillie avec tristesse, colère et désespoir par ces militants, dont beaucoup dormaient sur place dans des tentes ou des sacs de couchage. Certains ont fondu en larmes en apprenant la mort de la jeune femme.

Terri Schiavo avait sombré dans le coma en 1990 à la suite d'un arrêt cardiaque qui avait été suffisamment long pour entraîner des dommages irréversibles au cerveau. Cet arrêt cardiaque aurait été provoqué par les habitudes alimentaires de la jeune femme. En effet, boulimique, elle avait pour habitude de se faire vomir.

LIRE AUSSI:

  • Tristesse et colère pour le décès de Terri Schiavo
  • Terri Schiavo est morte
  • Deux cours américaines rejettent la requête des parents
  • Nouvel échec pour les parents de Terri Schiavo
  • Nouvelle requête des parents de Terri Schiavo
  • Une autopsie sera pratiquée après son décès
  • Les opposants à l'euthanasie continuent la lutte
  • La fin approche pour Terri Schiavo
  • Les parents interjetteront encore une fois appel
  • Les parents de Terri Schiavo essuient un nouveau refus
  • Terri Schiavo entame sa deuxième semaine de jeûne
  • Ses parents subissent un autre échec en cour
  • Des manifestants ne lâchent pas prise
  • La Cour suprême enterre le dernier espoir des parents
  • Les parents de Terri Schiavo se tournent vers la Cour suprême
  • Une autre cour fédérale d'appel refuse son rebranchement
  • Les parents demandent à la Cour d'appel d'Atlanta d’intervenir
  • La Maison-Blanche a épuisé les recours juridiques
  • Un nouveau lieu de pèlerinage pour les chrétiens conservateurs
  • Les tensions familiales à l'origine de l'affaire Schiavo
  • La cour rejette l'appel des parents de Terri Schiavo
  • L'affaire Terri Schiavo devant la Cour d'appel
  • Terri Schiavo ne sera pas rebranchée
  • Terri Schiavo sera-t-elle maintenue en vie?
  • Un tribunal pourrait prolonger la vie de Terri Schiavo
  • Le Vatican défend le droit à la vie de Terri Schiavo
  • Le Congrès américain autorise le réexamen de l'affaire Terri Schiavo
  • Le président Bush rentre d'urgence à Washington
  • La bataille continue
  • Teri Schiavo sera «débranchée»
  • Le débat continue
  • Un juge autorise le débranchement d'une femme dans le coma
  • Un cas d'euthanasie déchire les États-Unis
  • Euthanasie en Floride: l’injonction obtenue

  • Vidéos

    Photos