Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


Franc-Parler

Bain de foule

Journal de Montréal Richard Martineau
04/05/2011 06h01 
 
 

Avez-vous déjà été pogné à faire la vague dans un amphithéâtre ? C'est une expérience assez spéciale. Au début, vous voyez les gens se lever en face de vous, de l'autre côté de la patinoire, et vous vous dites : «Ah, non, pas la vague, maudit que c'est niaiseux, je vais rester assis.»

Mais plus la vague se rapproche, plus vous vous sentez happé par la foule.

Et à la fin, quand l'onde humaine atteint votre section et que votre voisin se lève, vous succombez à la fièvre et vous vous levez vous aussi, les bras en l'air comme un zouf.

Une décision sous influence

Eh bien, c'est ce qui est arrivé avant-hier.

On s'est tous levés en même temps, et on a tous crié «Jaaaaaaaaaack !».

Et le lendemain matin, quand on a vu ce qu'on a fait la veille,

on s'est tous regardés l'air ahuri, un gros point d'interrogation dans la face.

Ce qui m'amène à poser une question quiz: se pourrait-il que les firmes de sondage aient joué un rôle prépondérant dans la fameuse «vague orange» qui a balayé le Québec ?

Quand tu votes sans savoir comment les autres vont voter, tu ne subis aucune influence. Tu suis ton instinct, c'est tout.

Mais quand des spécialistes en sondage ne cessent de te rappeler comment les autres autour de toi s'apprêtent à voter, veux, veux pas, ça déteint sur ta décision.

Tu doutes soudainement de ton choix, tu te demandes si tu n'es pas en train de passer à côté de quelque chose d'important.

«Si tant de monde vote orange, ça doit être parce que c'est bien, non ?»

Faire la planche

Pas facile d'être seul face à soi-même. C'est angoissant, paniquant.

Alors que se fondre dans une foule est tellement apaisant. Tu n'as pas besoin de nager à contre-courant en te demandant si tu vas dans la bonne direction, tu fais juste te laisser porter, les yeux fermés et la conscience tranquille.

Comme l'écrivait le philosophe allemand Nietzsche : «Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau et oublie-toi en lui...»

Je suis fermement convaincu que si on avait interdit les sondages pendant cette campagne, le résultat aurait été complètement différent.

Il y aurait eu des comtés bleus, des comtés rouges, des comtés orange...

La diversité, quoi. Pas une seule couleur mur à mur !

Vous trouvez ça normal, vous, qu'on vote tous du même bord tout le temps ? Qu'on passe toujours d'un extrême à l'autre ?

Pas moi. À la limite, je trouve ces mouvements de masse inquiétants.

Coupe à blanc

Il y a quelques années, on disait : «Les libéraux pourraient présenter un cochon avec une boucle rouge et on voterait pour lui.»

Avant-hier, le NPD a présenté des poteaux avec des boucles orange et on a voté pour eux.

On a remplacé des politiciens qui ont des années d'expérience par des étudiants en science politique.

C'est comme si on avait rasé une forêt entière pour y planter des petites pousses.

Dans quelques années, ça va peut-être faire de beaux arbres touffus et solides, mais d'ici là, maudit que ça va être lette !



 
 


  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT
  TVA DANS VOTRE RÉGION
Pour consulter les informations
régionales,
choisissez une région dans
le menu ci-dessous.