Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


La chronique de Richard Martineau

Quand les pédophiles font de la politique

Journal de Montréal Richard Martineau
08/04/2010 04h03 - Mise à jour 08/04/2010 04h00
 
 

Hier, je vous disais que les pédophiles sortent du placard et forment des organisations pour défendre leurs «droits» et «établir un dialogue constructif» avec les professionnels de la santé.

Eh bien, des pédophiles néerlandais sont allés encore plus loin dans la recherche d'une légitimité.

Ils ont tout simplement formé un parti politique !

Vive la révolution sexuelle !

Le Parti de la Charité, de la Liberté et de la Diversité, fondé le 31 mai 2006 par Marthijn Uittenbogaard, un pédophile très connu aux Pays-Bas, propose la suppression progressive de l'âge de consentement sexuel et la dépénalisation de la pornographie juvénile.

Le programme de cette formation politique tire dans toutes les directions.

Il est pour la fermeture des écoles confessionnelles, pour la légalisation du suicide assisté et pour l'adoption d'une loi anti-déficit, mais aussi pour la légalisation de la pratique de la prostitution dès l'âge de 16 ans, pour le droit de consommer de l'alcool et des drogues (douces et dures) dès l'âge de 12 ans, pour le nudisme en public, pour la légalisation des rapports sexuels avec les animaux et pour la diffusion de films pornographiques à la télé à toute heure du jour.

Se disant nostalgique des années 70 «où l'on pouvait toucher les enfants sans que cela ne fasse de drames», Uittenbogaard (qui voue un culte aux frères Hanson, un groupe pop des années 90 formé de trois jeunes blondinets) croit que la société est prête pour une deuxième «révolution sexuelle».

La bénédiction du juge

En 2007, des membres d'une association néerlandaise de défense des droits de l'enfance ont tenté de faire interdire le Parti de la Charité, de la Liberté et de la Diversité, mais le juge les a déboutés, sous prétexte que «la liberté d'expression et la liberté d'association, qui incluent la liberté de monter un parti politique, sont l'un des fondements de la démocratie».

Bref, ce parti (fondé par trois hommes qui brandissaient fièrement leur amour des mineurs) a reçu la bénédiction du système de justice !

«Les pédophiles abusent de la tolérance de la loi néerlandaise, a lancé Anke de Wijn, l'avocate qui représentait les opposants au parti. Les victimes sont blessées par le fait que des pédophiles utilisent l'arène politique pour faire la promotion de leurs idées.»

Vous imaginez, vous, un parti politique qui fait la promotion de l'inceste ?

«Une belle amitié...»

Heureusement, la démocratie a fini par avoir gain de cause.

En effet, faute d'avoir amassé suffisamment de signatures pour se présenter aux élections de 2011, le Parti de la Charité, de la Liberté et de la Diversité s'est officiellement dissous le 14 mars dernier.

Cela dit, les idées que ses membres ont défendues pendant quatre ans sur la place publique continuent d'alimenter les forums des associations de défense des droits des pédophiles.

Il suffit de lire cet éditorial d'une revue pro-pédophile pour s'en rendre compte :

«La plupart des amoureux d'enfants sont des citoyens responsables qui ont un emploi normal et mènent une vie discrète. Pourtant, nous sommes les victimes d'une chasse aux sorcières. À cause de certains pédophiles qui ont commis des actes répréhensibles contre ces enfants que nous aimons tant, nous ne pouvons pas contribuer à enrichir la vie de nos amis mineurs. Car, oui, il ne s'agit que de cela, d'une belle et tendre amitié...» Yeah, sure...



 
 


  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT
  TVA DANS VOTRE RÉGION
Pour consulter les informations
régionales,
choisissez une région dans
le menu ci-dessous.