Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


La chronique de Richard Martineau

Bar open

Richard Martineau
28/10/2009 05h54 - Mise à jour 28/10/2009 09h28

Partager

La chronique de Richard Martineau - Bar open
 

Vous n'êtes pas découragés, vous? Chaque jour, on nous sort des histoires scandaleuses de gaspillage de fonds publics.

Quand ce n'est pas Lise Thibault qui mange à trois restaurants en même temps, ce sont les hauts fonctionnaires de l'aide sociale qui se la coulent douce aux frais de la princesse ou les cadres d'une commission scolaire qui se tapent un colloque à 55 000 $ au Château Bromont... et qui nous font même payer l'essence qu'ils ont utilisée pour s'y rendre!

DES COLLOQUES IMPORTANTS

Les gens qui ont participé à ces libations affirment que ces dépenses sont justifiées. En effet, ils ne profitent pas du système pour se gaver, nooooon: ils participent à des colloques importants sur la nouvelle orthographe, la gestion du stress ou le développement de l'intelligence émotionnelle...

Une idée comme ça: pourquoi ne pas inviter ces fins gastronomes à un colloque de deux jours sur la crise économique et la situation alarmante des finances publiques?

Ça pourrait leur être utile, j'en suis sûr.

Au lieu de faire ça au Château Laurier ou au Saint-Amour (un restaurant hyper luxueux du Vieux-Québec où l'on vous charge presque cinq dollars juste pour regarder le menu dans la vitrine), on pourrait organiser l'événement dans l'une des nombreuses salles du Complexe G.

(En passant, connaissez-vous le vrai nom du Complexe G? C'est l'Édifice Marie-Guyart, en hommage à la bienheureuse Marie de l'Incarnation, qui a vécu une vie «d'abnégation et de servitude». Pas de farce.)

CRIER CISEAU

Il faut quand même être déconnectés pas à peu près pour agir de la sorte.

«Je suis fonctionnaire et quand je lis ce genre d'histoires, ça me scandalise, m'a écrit un lecteur.

«Le département où je travaille est en coupures de postes pour atteindre des objectifs budgétaires, mais pendant ce temps, nos cadres multiplient les réunions dans des restaurants ou des hôtels. De plus, on coupe le nombre d'employés, mais pas le nombre de cadres...»

Mais ne soyez pas si pisse-vinaigre, monsieur! Planifier des coupures, ça ne se fait pas en criant ciseau.

Il faut assister à beaucoup de repas, de lac-à-l'épaule et de colloques pour décider où couper!

Si on coupait les dépenses de ces cadres, comment ces gestionnaires pourraient planifier NOS coupures?

CHAPEAU, MONSIEUR KHADIR

Hier, je vous ai demandé de m'envoyer vos suggestions pour améliorer le système politique actuel et lutter contre le cynisme ambiant: abolition des partis, instauration d'un budget fixe pour financer la campagne de chaque candidat, etc.

Beaucoup de lecteurs m'ont écrit. Je vous ferai part de leurs idées très bientôt.

En attendant, une petite anecdote en lien avec mon invitation.

Hier, à mon émission diffusée à LCN, j'ai reçu Amir Khadir pour parler du vaccin contre la grippe A (H1N1). Comme vous le savez, le député de Québec Solidaire conseille fortement aux gens de se faire vacciner.

Pendant l'entrevue, je demande à monsieur Khadir si, selon lui, le gouvernement Charest a mal géré la campagne de vaccination.

«Je pourrais faire de la politique partisane et profiter de l'occasion pour critiquer le gouvernement, m'a-t-il répondu. Mais je ne le ferai pas. La méfiance que certaines personnes entretiennent envers le vaccin est malheureusement un problème planétaire.»

L'homme aurait pu tirer à boulets rouges sur le gouvernement. Il ne l'a pas fait. Il a fait passer l'intérêt de la population avant le sien et celui de son parti.

Si tous les politiciens agissaient de la sorte, ça irait déjà mieux...




Partager





  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT
  TVA DANS VOTRE RÉGION
Pour consulter les informations
régionales,
choisissez une région dans
le menu ci-dessous.