Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


Richard Martineau

My visit in Ottawa


02/07/2007 12h03 

Partager

Alors, vous avez célébré la Fête du Canada hier? Vous avez bu de la bière Alexander Keith et dansé au son d'Anne Murray jusqu'aux petites heures du matin ?

Si oui, je suis content pour vous/ If so, I'm happy for you. Moi, la semaine dernière, j'ai passé trois jours à Ottawa. Pas pour assister au concert d'Eva Avila sur la Colline parlementaire, mais pour visiter des musées avec mes filles.

Le Musée de la civilisation, le Musée des enfants, le Musée de la technologie, le Musée des sciences naturelles et -- pacifistes de tous les pays, pardonnez-moi--le très impressionnant Musée de la guerre.

D'ailleurs, j'ai une idée pour un nouveau musée à Ottawa: le Musée du bilinguisme.

Et je sais exactement où l'on devrait le construire: dans la toilette des hommes d'un Tim Hortons.

Ça devrait être juste assez gros.

«What?»

S'il est vrai que la capitale nationale d'un pays est censée incarner l'âme du pays en question, alors pas de doute: le Canada est un pays unilingue anglophone.

Oh, certes, les musées que j'ai visités sont tous bilingues. Mais dès qu'on franchit la porte de sortie, on se retrouve dans une contrée où le français est considéré comme une langue étrangère, au même titre que le flamand, le wolof ou le suédois.

Cela a d'ailleurs commencé à la sortie de la gare.

«Je voudrais aller à l'hôtel Best Western sur la rue Laurier», ai-je dit au chauffeur de taxi. <

- What?
- La rue Laurier. - What?
- La rue Laurier. Comme le château Laurier.
- Château what?"

J'ai eu beau écrire le mot «Laurier» sur un bout de papier, rien n'y fit: le chauffeur continuait de hausser les épaules. Pourtant, la rue Laurier n'est pas une ruelle! C'est comme la rue Sherbrooke à Montréal.

Mauvaise foi/Bad faith

La même chose s'est répétée plus tard dans un bar laitier. J'ai demandé un milk shake à la vanille. - What?
- Un milk shake à la vanille.
- What?

Cibole! Un milk shake à la vanille! C'est-tu si différent qu'un «Vanilla Milk Shake»??? Faut-il avoir un post-doctorat en linguistique pour faire le lien???

Ma blonde, elle, a vécu la même expérience quand elle a demandé un petit expresso. Le gars du café Second Cup ne comprenait pas. «Petit», pour lui, c'était comme «Blingblongblingblong»... Il n'avait JAMAIS entendu ce mot.

Je vous rappelle qu'on était à Ottawa, pas à Pékin.

Ce n'était qu'un rêve

On parle beaucoup du bilinguisme canadien, par les temps qui courent. Comment il en arrache, comment il a la mine basse...

J'ai des nouvelles pour vous: le bilinguisme canadien n'existe pas. C'est une lubie, une hallucination que Pierre Elliott Trudeau a eue quand il fumait du pot...

Il n'y a qu'une seule province bilingue à l'extérieur du Québec: la Colombie-Britannique. Dans cette province, on parle deux langues: l'anglais et le mandarin.

Le français, là-bas, est aussi vivant et aussi utile que le latin. S

elon mon passeport, je suis de nationalité canadienne. Ça veut dire que je suis censé me sentir chez moi dans la capitale nationale du Canada, non? Eh bien, non. Oubliez ça. Vive le Canada, et have a very nice day.






Partager





  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT
  TVA DANS VOTRE RÉGION
Pour consulter les informations
régionales,
choisissez une région dans
le menu ci-dessous.