Membres Canoe.ca

Nos bulletins

Apprenez les nouvelles dès qu'elles se produisent..

Adresse électronique :

Tous nos bulletins


La chronique de Joseph Facal

La fabrique de la haine

Joseph Facal
28/09/2009 09h08 

Partager

La chronique de Joseph Facal - La fabrique de la haine
 

Plusieurs chefs d'État viennent de s'adresser au monde à l'occasion de la 64e Assemblée générale de l'ONU. Quand les pires dictateurs de la planète veulent faire la morale aux démocraties, on peut toujours compter sur l'ONU pour leur offrir une tribune de rêve.

Les buts proclamés de l'ONU sont d'oeuvrer à la sécurité, à la paix, au développement et à l'avancement des droits de l'homme. À la lumière des résultats, force est de conclure que le seul mérite de cette organisation est que les choses seraient sans doute pires si elle n'existait pas.

L'ONU est indiscutablement un monument à l'incompétence, à l'hypocrisie et à la mauvaise foi. Ceux qui la défendent doivent admettre qu'ils défendent ses idéaux et non la réalité onusienne.

Tout a été dit sur sa bureaucratie obèse et sa corruption endémique. La liste est longue aussi des massacres et des génocides auxquels elle a assisté en restant les bras croisés : Rwanda, Srebrenica, Darfour et tant d'autres.

La grande spécialité de l'ONU est cependant de renverser de façon orwellienne la réalité: les agresseurs y deviennent souvent les procureurs et les agressés sont transformés en accusés. Lisez jusqu'au bout les chiffres suivants.

La guerre qui a fait rage au Congo entre 1998 et 2003 aurait fait autour de 4 millions de victimes. Elle a fait l'objet de 56 motions en bonne et due forme dans les diverses instances onusiennes.

La guerre civile qui sévit au Soudan depuis 1983 a fait périr environ 1,3 million de personnes, mais elle n'a suscité que 14 motions à l'ONU. Les Africains peuvent se massacrer dans l'indifférence la plus complète du reste du monde.

Le conflit israélo-palestinien, lui, aurait fait environ 7000 morts entre 2000 et aujourd'hui. Mais, Israël a été l'objet de 249 motions de condamnation à l'ONU! N'y a-t-il pas là comme une scandaleuse disproportion ? Oui, je sais, c'est une sorte de comptabilité macabre. Toutes les morts sont également tragiques.

Obsession

Ce que je veux illustrer, c'est que l'ONU est d'une superbe efficacité pour travailler à plein régime à condamner Israël. Elle y consacre des ressources, des énergies et un temps si disproportionné par rapport aux autres conflits dans le monde qu'il faut conclure à l'obsession anti-israélienne.

Manipulation

Cela s'explique aisément. Les États arabes, dont pas un seul n'est une démocratie, se fichent totalement des Palestiniens, qu'ils manipulent cyniquement. Mais, ils ont compris depuis longtemps qu'en faisant d'Israël le bouc émissaire de tout ce qui va mal au Moyen-Orient, ils peuvent plus facilement justifier la répression de leurs propres peuples.

Le reste des membres de l'ONU est aussi constitué d'une majorité d'États non démocratiques. Pour eux, condamner Israël, c'est, à travers lui, condamner les États-Unis et l'Occident, et justifier ainsi leur propre turpitude. On réunit donc sans peine une majorité pour voter des condamnations.

Israël a évidemment ses torts. Les colonies de peuplement sont de la pure provocation. Mais, il faut se lever de bonne heure pour expliquer en quoi l'État hébreu est responsable de la pauvreté, de l'absence de liberté, de l'ignorance, de l'obscurantisme et du mépris des femmes qui sévissent dans les pays voisins.

Je poursuis dans deux jours.






Partager





  LES GRANDS TITRES
[an error occurred while processing this directive]
National
[an error occurred while processing this directive]
Faits divers
[an error occurred while processing this directive]
International
[an error occurred while processing this directive]
Environnement
[an error occurred while processing this directive]
Dossiers
  EN CE MOMENT
  TVA DANS VOTRE RÉGION
Pour consulter les informations
régionales,
choisissez une région dans
le menu ci-dessous.