Jacques Lanctôt

Chronique de Jacques Lanctôt

Agence QMI

Sombre perspective

Sombre perspective

François LegaultPhoto d'archives, Agence QMI

Il y a un vieux dicton qui dit qu'il faut craindre davantage l'emberlificoteur que le loup qui hurle à la lune. Le premier essaie de t'enchanter par ses promesses tandis que le second t'oblige à être aux aguets, avec tous les sens en alerte. Ici, nous avons affaires à deux dangereux emberlificoteurs, l'un de droite, l'autre de gauche. La séduction en politique ne date pas d'hier mais elle rapporte toujours tout autant, surtout lorsque les médias se mettent de la partie et jouent les caisses de résonnance. Il arrive même que des personnes qu'on croyait à l'abri de ce jeu de séduction tombent elles aussi dans le panneau.

À droite, on leur fait miroiter la douce tranquillité des relations Québec-Canada - c'est fini le temps de « guéguerres » ! - et la prospérité garantie si on coupe « juste assez » dans le gras des services, en mettant au pas les syndicats. Pour le reste, on naviguera à vue, au gré du vent.

À gauche, c'est ni plus ni moins le paradis sur terre, avec toutes les promesses qui s'y rattachent, sans oublier la réaffirmation d'une foi souverainiste qui sonne aussi faux qu'un vieux piano désaccordé dans un grenier qui manque de ventilation.

Les deux sont tout aussi dangereux puisqu'ils nous entraînent sur des voies de garage, où nous ne ferons que du sur place pendant les quatre prochaines années. Le premier, qui a à sa tête un dandy politique, a toutes les chances de prendre le pouvoir, le second aura beau vanter son beau programme électoral, il sait fort bien que ses promesses n'ont aucune chance d'être réalisées mais il causera énormément de dommage dans les rangs du seul parti souverainiste et social-démocrate.

François Legault possède un niveau de vie supérieur à la moyenne. Il représente un modèle à suivre pour ceux qui rêvent de triompher. Cela lui permet d'afficher sa désinvolture et d'apparaître déjà comme un gagnant. L'oeil goguenard, utilisant des images qui frappent, il ne craint pas d'utiliser un ton populiste et même démagogique pour séduire l'électorat volatile et malléable qui préfère encore le chant des sirènes que répercutent généreusement les médias. On a là un bon « show » et c'est ce qui compte. Foin de l'avenir du Québec, ce sera pour dans huit ans, lorsque nous serons un peu plus minoritaires et asphyxiés par le multiculturalisme galopant. Au moins, Legault, « lui y connaît ça » !

L'autre est un être bicéphale et, en cela, il permet d'attirer aussi bien le jeune guerrier fantasque qui s'est fait les dents lors du Printemps érable que le vieux militant de toutes les causes soi-disant avant-gardistes et progressistes. La question identitaire leur semblera ringarde, voire dangereusement fascisante et raciste et ils n'hésitent pas à défendre des symboles religieux comme le port du voile pour les femmes musulmanes au nom de l'ouverture à l'autre ou à prôner l'abolition du genre binaire. Ils pratiquent un nationalisme aseptisé, c'est-à-dire débarrassé de tout référence à la nation, le Québec aspirant selon à eux à être un pays sans frontière et sans culture propre. En cela ils font la paire avec le premier ministre du Canada, n'hésitant pas à défendre des positions qu'ils prétendent combattre.

Si le parti de Monsieur Legault est un ramassis de tout ce qui n'arrive pas se brancher au Québec, Québec solidaire agit davantage comme une secte, avec ses petits caporaux qui bousculent et tabassent, du moins en mots, tout dissident apparenté à la gauche. L'ennemi n'est plus le capitalisme mais le péquisme. Ce qui fait bien l'affaire des médias. Encore une fois, on a là « un bon show », en attendant le Grand Soir du premier octobre où triompheront l'un et l'autre. Le premier aura récolté plus de circonscriptions et le second aura réussi à faire battre le Parti québécois, en lui enlevant dans de nombreuses circonscriptions les voix nécessaires pour vaincre ceux que QS prétend combattre. D'un bord comme de l'autre, on criera victoire.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos