Jacques Lanctôt

Chronique de Jacques Lanctôt

Jacques Lanctôt
Canoë

Philippe Couillard est un troll

Philippe Couillard est un troll

Photo d'archives, Stevens Leblanc

Jacques Lanctôt

Dernière mise à jour: 02-02-2018 | 11h29

Ce n'est pas la première fois que notre premier ministre se met un pied dans la bouche. Il a déjà accusé les chefs du Parti québécois et de la CAQ d'appartenir à un autre siècle, laissant ainsi entendre qu'il est le seul (avec les deux porte-parole de Québec solidaire) d'être pleinement de son temps.

Il a déjà parlé de la Charte de la langue française comme d'un «chiffon linguistique», affirmant également que le français n'est pas menacé au Québec alors que les statistiques démontrent que le français comme langue de travail recule.

On se souvient de sa déclaration saugrenue selon laquelle tout travailleur sur une chaîne de montage devrait connaître l'anglais, au cas où un client anglophone voulait «parler aux travailleurs».

Par ailleurs, il n'a pas hésité à s'adresser uniquement en anglais dans une conférence internationale en Islande, alors qu'il aurait pu le faire en français en bénéficiant d'une traduction simultanée comme l'ont fait les autres participants, dont les porte-parole de la délégation russe.

Il a aussi prédit des jours sombres si jamais le Québec devenait un pays indépendant, ressortant du placard les vieux fantômes pour faire peur au monde. «Quel est le degré d'oppression, d'humiliation, de souffrance, au Québec, qui nécessiterait d'assécher nos services publics pendant probablement au moins une dizaine d'années [...] de sacrifier nos programmes sociaux, de nous trouver en état de pauvreté plutôt que d'être des citoyens d'un État membre du G-7?» (Remarquez le choix des mots). Plus d'un expert ont pourtant prouvé le contraire. Un Québec souverain serait la 17e puissance économique mondiale parmi les 193 pays siégeant à l'ONU.

On se souvient également qu'il avait comparé le PQ de Jean-François Lisée à une formation politique d'extrême droite en l'associant aux «partis populistes d'Europe».

Il a aussi amalgamé le débat sur l'identité québécoise avec la montée de l'extrême droite et «la crainte de l'autre», alimentant ainsi les braises de la haine.

Plus récemment, il y est allé d'une déclaration provocante, au moment de la commémoration de la tuerie de la mosquée de Québec : «On est tous venus d'ailleurs rejoindre les Premières Nations, il n'y a que la date qui change. Et cette date ne détermine pas notre degré de citoyenneté.»

Quel culot! Il a ainsi rayé de la carte nos quatre cents d'histoire en terre d'Amérique, nos luttes pour la construction d'un pays en harmonie avec nos frères amérindiens, nos combats quotidiens pour notre survie en tant que peuple distinct dans une mer anglophone. Nous ne formons plus un peuple, une nation, mais une simple communauté d'individus, d'immigrants semblables à ceux qui sont arrivés ici il y a cinquante, dix ou un an.

Doris Lussier, c'est Dan Bigras qui le rappelle dans son autobiographie Le temps des seigneurs, affirme que « le pays, c'est la famille des familles ». S'il faut en croire notre premier ministre, notre pays, c'est un alignement de citoyens immigrants sans aucun lien entre eux. Même les États-Unis, formés pourtant, eux aussi, d'un flot continu d'immigrants venus de partout, n'ont jamais affirmé une telle horreur, grâce à leur stratégie du «melting pot», où les immigrés venus de toutes les régions du monde se trouvent immanquablement intégrés et assimilés à une culture et des valeurs communes. Couillard revient à affirmer, comme Durham l'a fait il y a cent soixante-dix-neuf ans, que nous sommes toujours un peuple sans culture, sans institution propre, sans langue commune, incapable donc d'assimiler les nouveaux arrivants et d'en faire des Québécois à part entière.

Décidément, Philippe Couillard est un troll parlementaire. Non seulement « il empoisonne les débats avec des remarques inappropriées ou provocantes », mais il allume des incendies et attise les feux de l'intolérance.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos