John Naïs
Canoë

American Eagle promeut le corps masculin au naturel

American Eagle promeut le corps masculin au naturel

Photos American Eagle

John Naïs

American Eagle a frappé un grand coup avec une nouvelle campagne publicitaire rafraîchissante dans laquelle l'entreprise américaine fait la promotion d'une image naturelle du corps masculin.

La campagne #Aerieman, du nom de la marque de sous-vêtements d'American Eagle, a fait son petit effet sur le web depuis son lancement la semaine dernière. Grâce à des capsules vidéo mettant en scène quatre hommes aux physiques et origines ethniques différentes, la marque voulait célébrer «les vrais hommes qui s'aiment autant à l'intérieur qu'à l'extérieur».

Dans les différentes capsules, à vocation humoristique, Kelvin, Doug, Devon et Matt arborent fièrement les sous-vêtements de la marque. Libres de leurs mouvements, ils enchaînent les poses à la fois loufoques et sexy.

«Le vrai toi est sexy» est même le slogan de cette campagne.

«Être un Aerieman c'est être soi-même»

«Pour moi, avoir du style signifie être à l'aise dans ce que l'on porte [...]. Si on ne se sent pas en confiance dans les vêtements que l'on porte, ça se voit. Être un Aerieman c'est bien plus que de porter des sous-vêtements, c'est être soi-même», explique Kelvin, qui assume sans aucun complexe ses poignées d'amour.

Doug, le mannequin barbu et poilu, prend des poses aguicheuses. «J'ai toujours aimé être en sous-vêtements. Je m'y sens libre, je m'y sens moi-même», affirme le personnage joué par l'acteur Brendon Williams, qui a participé au projet-photo «Dudeoir» de la photographe britanno-colombienne Masika May.

«Je m'en fiche que mes photos ne soient pas retouchées. Je pense que tout le monde doit se sentir à l'aise dans sa peau, ajoute Matt, l'archétype du mannequin blond et musclé, sans une pointe d'humour. Ce qui définit un homme, c'est son caractère. C'est être quelqu'un vers qui on peut se tourner, quelqu'un que l'on peut avoir comme modèle.»

De son côté, Devon, le gars un peu hippie aux cheveux longs, arbore un boxer aux motifs de feuilles de marijuana. «Être un Aerieman, c'est être bien dans sa peau. C'est important de se sentir proche de la nature. Il n'y a rien de plus masculin que ça», souligne-t-il.

Cette campagne d'Aerieman est-elle une blague pour faire le buzz sur les médias sociaux? La question peut se poser à l'approche du 1er avril. Il faut tout de même savoir qu'en 2014, American Eagle a lancé sa campagne #Aeriereal avec des mannequins féminins de morphologies différentes, loin des silhouettes longilignes des mannequins de Victoria's Secret. L'initiative avait eu des échos très positifs.

Voir les vidéos de la campagne #Aerieman ci-dessous (en anglais):






Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Photos

Vidéos