Nicolas Fréret
Canoë

Des hommes forts, de la bouffe de rue et du sirop d'érable à flots

Des hommes forts, de la bouffe de rue et du sirop d'érable à flots

Le sirop d'érable coule à flots sur la rue Wellington à Verdun.Toutes les photos: Aline Dubois

Nicolas Fréret

Dernière mise à jour: 24-03-2017 | 00h06

La Cabane Panache et Bois Rond de Verdun, à Montréal, n'est plus une «simple» cabane à sucre urbaine où l'on vient déguster une tire à l'érable le temps d'une promenade dominicale. C'est devenu un festival du temps des sucres à part entière, avec de la bouffe de rue à se faire péter la peau du ventre, des animations bûcheronnesques à la pelle et désormais une programmation musicale qui vaut le détour, avec des artistes de renommée nationale. Les festivités se déroulent jusqu'à dimanche soir.

Depuis 7 ans, l'événement de quartier, qui a joui d'un succès populaire immédiat, n'a cessé de prendre de l'ampleur. «On a su très vite que nous tenions quelque chose en terme identitaire, se souvient Billy Walsh, le patron de la Société de développement commercial de la rue Wellington et l'un de ceux qui portent le projet depuis le début. L'ADN de Verdun se prête bien à ce genre d'événement, c'est simple et populaire. Et on tient à ce qu'il demeure accessible. Il y a des gens qui n'ont pas les moyens d'aller dans les (vraies) cabanes à sucre, nous on a voulu la faire venir chez nous. Et c'est aussi pour ça que nous tenons à ce que les bouchées qui sont vendues sur la rue restent à 2$ les petites portions et 4$ les grandes.»

Malgré tout, on estime que 50% des festivaliers se déplacent spécialement à Verdun durant cette fin de semaine.

Un événement «authentique»

L'une des fiertés du chef d'orchestre de la Cabane Panache et Bois Rond, c'est d'être parvenu à créer une ambiance authentique, même si ça requiert un certain investissement. Les kiosques sont en bois par exemple, tout comme la grande scène installée sur la rue Wellington, devant l'église. Les organisateurs ont eu recours à des scénographes chevronnés pour rendre le tout réaliste. Au coeur de cette artère commerçante en plein essor, il fallait quand même le faire!

Le risque, face à l'affluence aux «heures de pointe» de cette cabane urbaine, c'est l'engorgement sous l'effet de la foule. «On a doublé l'espace par rapport à l'année dernière», s'est félicité Billy Walsh, notamment en utilisant le jardin du presbytère qui donne sur la rue Galt. Ce dernier, où les animaux de la fermette ont été installés, sera consacré aux familles.

Les hommes qui aiment profiter de toutes les occasions qui se présentent de jouer aux bûcherons sont invités à sortir leur plus belle chemise carottée de leur garde-robe et à venir se défier les uns aux autres en essayant de scier du bois en tandem ou en prenant part au concours d'hommes forts. 

Les plus modernes préfèreront peut-être interpeller les marchands de fraîcheurs ambulants pour une taille de barbe minute, avec le concours de deux salons de barbiers locaux, le Tour du chapeau, qui a ouvert il y a quelques mois, et le Beardlington, qui ouvrira ses portes d'ici peu sur la rue Wellington.

Et les plus gourmands auront l'embarras du choix pour se sucrer le bec dignement.

Foire culinaire haut de gamme

Voici d'ailleurs le menu des réjouissances, concoctées par des restaurateurs bien implantés dans le quartier. Les bars - car pour ceux qui ne le savaient pas encore, ils ont refait leur apparition à Verdun - sont aussi à l'honneur. Pour avoir à peu près goûté à tout l'an passé - c'est pas humain! - c'est du bonheur gras, sucré mais ultra frais à toutes les étals:

Programmation musicale

Des concerts gratuits ont été programmés sur la scène principale:

Jeudi soir: Pépé et sa guitare puis Mara Tremblay;
Vendredi soir: Dylan Perron et Élixir de Gumbo puis Carotté;
Samedi après-midi: Alaclair Ensemble.

Dimanche après-midi, Les Charbonniers de l'enfer seront également en concert, mais cette fois payant, à l'église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs (20 $)

Et pour vous mettre dans l'ambiance de cette fin de semaine de festivités, les organisateurs ont créé une liste d'écoute dédiée au temps des sucres.


Toute la programmation de la Cabane Panache et Bois Rond est disponible sur le site web de la Promenade Wellington ou sur la page Facebook de l'événement.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Photos

Vidéos