Nicolas Fréret
Canoë

Un campement de bûcherons en plein Montréal

Un campement de bûcherons en plein Montréal

L'équipe du restaurant Balconville.Photo courtoisie Promenade Wellington

Nicolas Fréret

Un campement de bûcherons s'installe toute la fin de semaine sur la principale artère commerciale de l'arrondissement de Verdun, à Montréal, avec chemises carreautées, barbes qui se laissent aller et fèves au lard en abondance.

«Il va y avoir des odeurs de sapin et de feu de bois, il va y avoir de la paille, du foin et de la boue. Ce ne sera pas un lieu "clean", ça c'est certain», a ironisé Billy Walsh, le chef d'orchestre de la Cabane Panache et Bois Rond en tant que patron de la Société de développement commercial de la rue Wellington.

«On cherche à créer une expérience immersive, dans une ambiance bûcheronesque et forestière, pas seulement une cabane à sucre traditionnelle.»

Le bois sera présent partout, sur fond de musique traditionnelle.

«On veut plonger les gens dans l'ambiance, qu'ils y croient, a ajouté Billy Walsh en entrevue avec Canoe.ca. On a notamment utilisé les sapins de Noël des Verdunois que nous avons récupérés après le temps des fêtes (pour fabriquer les différents abris). D'ailleurs, notre intention est d'être avant-gardiste en terme d'éco-responsabilité, et d'en profiter pour faire de la sensibilisation sur l'importance de préserver nos ressources forestières.»

Marchands de fraîcheur

Dans ce village de bûcherons, les visiteurs croiseront entre autres des sculpteurs sur bois à l'œuvre, un bûcheron-acrobate qui jongle avec des haches ou encore deux «marchands de fraîcheur», autrement dit des barbiers ambulants qui tailleront barbes et moustaches, gratuitement.

«Autrefois, le barbier et le coiffeur se déplaçaient dans les campements de bûcherons. Ils avaient un rôle important en matière d'hygiène», a souligné Billy Walsh.

Il a aussi insisté sur le fait qu'il voulait que la Cabane Panache et Bois Rond devienne la plus grosse cabane à sucre urbaine de Montréal, tout en mettant en avant les commerçants et les artisans locaux.

Treize restaurateurs de Verdun ont ainsi été invités à concocter des plats spéciaux qui tiennent au corps, salés ou sucrés, et à venir s'installer dans des cabanes en bois dressés au cœur du village éphémère de la rue Wellington, au pied de l'emblème du quartier, l'église aux deux clochers Notre-Dame-des-Sept-Douleurs.

Les activités proposées lors de cette sixième édition ont été inspirées des jeux virils d'antan. On pense au godendart, cette grande scie à manier à deux, au lancer du billot, ou encore au souque à la corde.

À noter, pour les amateurs de plein air que Parcs Canada offrira durant la fin de semaine un week-end de pêche pour huit personnes dans le Parc national de la Mauricie.

Enfin, voici une idée du menu de la Cabane Panache et Bois Rond, avec la liste des plats qui seront offerts sur la rue moyennant 2 à 4 $ par petite ou grosse portion: Fèves au lard à l'érable avec porc fumé au BBQ, Soupe aux pois, Croquette de porc et moutarde à l'érable, Grilled cheese de pain doré, bacon à l'érable et cheddar, Taco au lard braisé à l'érable, chipotle et pickle, Chaudrée de palourdes, Bâtonnet de saumon fumé à l'érable, Pogo à la saucisse de Vienne, sauce a l'érable, Poutine de campagne, Crêpe salée - Jambon à la bière et sirop d'érable, et Bagel au jambon braisé à l'érable et fromage fondu.

Pour plus d'informations : www.promenadewellington.com

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos