5 choses qu'on ignore souvent sur la bière

5 choses qu'on ignore souvent sur la bière

Photos Fotolia et de promotion

David Nathan

La bière est une des boissons préférées des Québécois. Pour accompagner un BBQ ou une partie de hockey à la télévision, on en consomme toute l'année. À l'occasion du lancement du livre Les recettes d'Unibroue, nous en avons profité pour demander au sommelier en bière Sylvain Bouchard de nous dire cinq choses qu'on ignore souvent sur la bière.

Meilleure que le vin pour les marinades

On fait souvent mariner la viande avec du vin. Mais saviez-vous que la bière était aussi une boisson excellente pour les marinades? «La bière a un plus grand potentiel attendrissant que le vin car la bière a un PH plus bas, dit Sylvain Bouchard. On n'y pense pas forcément pour les marinades, alors que la bière est excellente pour ça. On peut prendre une bière brune pour les viandes rouges et une bière blanche pour les poissons. On peut faire mariner 24 h sans problème, je conseille un minimum de 4 h.»

Pas si calorique

«On croit que la bière est très calorique et qu'elle équivaut à un steak, c'est faux. Si on prend une bière de 341 ml à 5 % d'alcool, on a seulement 120 calories. Un steak en a trois fois plus. Le problème, c'est qu'on consomme bien souvent plus d'une seule bière, et c'est l'accumulation de toutes ces consommations qui va faire monter le nombre de calories.»

Les bières de blé n'existent plus

«La céréale est à la bière ce que le raisin est au vin. La majorité des gens croient que la bière se fabrique avec du blé, alors que c'est en réalité de l'orge qui est utilisé. Même une bière "de blé" est en réalité une bière qui a 50 % de blé, mais aussi 50 % d'orge!»

On peut souper avec de la bière

«Oui, on peut accompagner tout un repas avec de la bière. Et je dirais même que la bière est un meilleur accompagnateur que le vin car son spectre gustatif est plus large. Avec les bières on retrouve la salinité, l'acidité, le sucré, l'amertume... ce qu'on n'a pas avec le vin qui n'a que l'acide et le sucré. Le spectre est si large que l'on peut trouver une bière pour chaque plat, de l'entrée jusqu'au dessert.»

Une bière tiède!

«Pendant des années, il faut bien le reconnaitre, la bière ne goutait pas grand-chose. C'était une boisson qui servait à socialiser et à se désaltérer. On la buvait d'ailleurs uniquement très fraîche. Tout ça a changé avec l'arrivée des microbrasseries qui ont fabriqué des bières avec du goût et qui peuvent se chambrer, tout comme le vin! Une bière avec un pourcentage en alcool élevé, comme la Maudite, qui est à 9 % sera bien meilleure si elle est chambrée, à température ambiante. Les arômes seront libérés, bien plus que si elle est servie froide.»


Vidéos

Photos