Le retour du canot à glace

Lydia Labbé-Roy

MONTRÉAL - Populaires dans la Vieille Capitale, les courses de canot à glace risquent de ravir le cœur des Montréalais alors qu'elles font un retour dans le Vieux-Port le 23 février.

Après 20 ans d'absence, le Vieux-Port de Montréal et Héritage Maritime Canada ont décidé de ressusciter l'événement.

«On s'est dit qu'on devait organiser une course de canot à glace à Montréal, a dit Simon Lebrun, directeur du Défi canot à glace de Montréal. On ne sait pas pourquoi ça a arrêté il y a 20 ans, mais on a remis ça sur la table cette année et tout le monde a embarqué.»

Le Défi canot à glace fait partie du Circuit québécois qui comprend six courses au total, incluant celle de Montréal. «C'est vraiment plaisant d'avoir une course de plus parce que c'est très court comme saison, a expliqué Dominique Laliberté, compétitrice dans la catégorie élite femme. Quand il y en a seulement cinq, ça passe vite.»

Le circuit, établi sur le fleuve Saint-Laurent, promet d'être excitant pour tous. «C'est un circuit qui traverse un gros courant, le courant Sainte-Marie, des zones de glace concassée en milieu de parcours et une banquise à l'autre extrémité, a expliqué Simon Lebrun. Il y en a donc pour tous les goûts.»

Les spectateurs auront la chance d'admirer les canotiers alors qu'ils pagaieront sur les eaux du fleuve, ou encore, alors qu'ils pratiqueront la trottinette, cette technique où ils ont une jambe à l'intérieur du canot et une à l'extérieur pour pousser l'embarcation sur la glace.

La course opposera 35 équipes réparties dans trois catégories, soit élite femme, élite homme et sport. «C'est un beau défi parce que la dernière course était il y a 20 ans, a mentionné le directeur du Défi. Il n'y a donc pas d'équipe qui peut dire qu'elle a 10 ans d'expérience dans cette course.»

Comme la majorité des équipes viennent de la région de Québec, elles ne connaissent pas très bien les aléas du fleuve à la hauteur de Montréal. «On leur explique très bien le parcours et le circuit, mais il y a des trucs qu'ils ne connaissent pas, a indiqué M. Lebrun. La plupart vont découvrir le circuit le week-end de la course. Ça promet.»


Vidéos

Photos