Daniel Daignault
Canoë

La beauté de la semaine: Alison Bérubé

La beauté de la semaine: Alison Bérubé

Voir en plein écran

Daniel Daignault

Il y a de tout dans le regard de cette jeune femme qui est très sollicitée à titre de modèle. On y trouve de la force, de la vulnérabilité, de la sensualité, et aussi une farouche détermination d’accomplir une foule de choses. À 20 ans, Alison Bérubé a étudié en arts visuels et elle fait de la peinture, du dessin et elle adore également écrire. Elle a la fibre artistique et espère un jour pouvoir exposer ses œuvres. « Je travaille surtout avec l’acrylique, je fais entre autres du portrait, et j’aime aussi écrire des poèmes relativement à mes œuvres et aux émotions qui m’habitent et tout ce que je vis. Bref, j’aime combiner le visuel à l’écriture  » confie-t-elle.

Alison a découvert aussi qu’elle aimait beaucoup poser pour des photographes. « C’est vraiment une façon pour moi de m’exprimer en tant que femme. J’ai vécu des choses difficiles dans ma vie et quand j’ai découvert la photo, il y a environ un an et demi, j’ai pu en quelque sorte me réapproprier mon corps, démontrer qu’il m’appartenait et que j’étais bien dans ma peau. Ça a été libérateur pour moi de commencer à faire de la photo et j’adore ça, c’est une forme d’art. »

En plus de s’adonner aux arts visuels, Alison avoue avoir toujours caressé le rêve de devenir actrice. « J’aime créer des personnages, jouer la comédie, tout comme j’adore chanter et danser. J’aimerais beaucoup explorer toutes ces avenues au cours des prochaines années, avoir l’occasion de jouer des petits rôles. »

Pour Alison, les tatouages qu’elle arbore constituent également une façon d’exprimer ses émotions. « J’ai entre autres un lotus sur le bras droit qui signifie en quelque sorte que j’effectuais un nouveau départ, que j’allais prendre soin de moi et faire des choses qui allaient me faire du bien. J’ai toujours pensé qu’en me faisant tatouer de beaux messages sur mon corps, ça allait être positif pour moi. Je me suis aussi fait tatouer un papillon qui représente la liberté, l’envol, la possibilité de m’accomplir. Mon premier tatouage a été un point-virgule que j’ai au poignet. C’est vraiment un tatouage significatif pour toutes les personnes qui ont vécu la dépression, qui ont eu des idées suicidaires, et qui se sont relevées et continuent à vivre » ajoute Alison.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Photos

Vidéos