Daniel Daignault
Canoë

La beauté de la semaine: Véronique Lesieur

Daniel Daignault

Véronique Lesieur a célébré en décembre dernier ses 24 ans, tout comme sa sœur jumelle avec qui elle a une grande complicité. «Elle est ma soeur, ma meilleure amie, je dirais même qu'elle est la femme de ma vie! Nous avons toujours été proches l'une de l'autre et nous travaillons d'ailleurs ensemble», confie-t-elle.

La jeune femme est infirmière auxiliaire depuis cinq ans, dans un centre de personnes âgées qui sont aux prises avec l'Alzheimer et des problèmes cognitifs. «J'aime beaucoup mon travail, c'est une véritable passion.»

Née à Kingston en Ontario, Véronique est venue s'établir avec sa famille dans les Basses-Laurentides alors qu'elle était âgée de 7 ans. Mis à part le travail, elle adore aller à la salle de sport pour s'entrainer.

«Ça m'apporte beaucoup, l'entrainement est essentiel dans ma vie. J'aime repousser mes limites, ça me permet d'être bien dans ma peau et de chasser le stress» précise-t-elle, ajoutant qu'elle aime particulièrement faire du Stairmaster «pour avoir de belles fesses!» ajoute-t-elle.

Véronique est une bonne vivante, une jeune femme au sourire éclatant qui adore rire et qui espère avoir un jour l'occasion de voyager. «Je n'ai jamais fait de voyage et l'un de mes rêves est d'aller en Égypte pour voir les pyramides. J'aime beaucoup l'histoire. Et pour me faire bronzer sur une plage, j'aimerais aller en Jamaïque.»

Véronique est une sportive et elle a fait de la natation et a participé aux Jeux du Québec durant sa jeunesse, en plus de s'adonner au volley-ball et au kick-boxing. Bien qu'elle adore son métier d'infirmière, Véronique est diplômée en aérospatiale, mais elle n'entrevoit pas pour l'instant changer de profession. «J'aimerais compléter mon cours d'infirmière et un jour travailler dans le domaine de la santé, de la beauté, de la nutrition. Je pense suivre des cours dans ce domaine-là.»

Au chapitre des défauts et des qualités, Véronique se définit avant tout comme une femme vraiment gentille qui sait être à l'écoute de ses proches. «Par contre, je suis susceptible et du genre à stresser pour à peu près tout. Je ne sais pas pourquoi, j'ai souvent des craintes, des moments de stress que je parviens à chasser en faisant du sport.»

En amour, Véronique se décrit comme une grande amoureuse, une romantique et une «colleuse». «Je ne m'attarde pas à l'apparence des hommes, je dois avant tout apprendre à le découvrir, voir s'il est intéressant et a une belle personnalité. Et il doit savoir me faire rire, avoir un bon sens de l'humour» ajoute Véronique qui privilégie avant tout dans son entourage les gens sincères et honnêtes.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Photos

Vidéos