Les femmes préfèrent-elles les machos?

Une

 Photo Fotolia

Emmanuelle Gril

«Les femmes préfèrent les ginos, les machos, les Camaro», chantait Zébulon. Mais qu'en est-il vraiment? Est-il vrai que la gent féminine a un faible pour les mâles, les vrais? Devriez-vous vous laisser pousser la moustache et changer votre Toyota compacte pour une Ford Mustang? Mais d'abord, qu'est-ce qu'un macho en 2012?

Une race en voie d'extinction?

Dans les années 1970, on repérait les machos à des kilomètres : bouteille de bière dans une main, volant de leur Camaro dans l'autre, ils affichaient la tranquille assurance de ceux qui sont persuadés de leur supériorité de mâle.

Ces Elvis Gratton potentiels affectionnaient les blagues sexistes et lorgnaient les attributs féminins sans aucune gêne. Pour eux, la place d'une femme était dans la cuisine, et leur opinion ne comptait pas lorsque venait le temps de prendre des décisions.

Les années ont passées, les générations aussi et le féminisme a remis bien des pendules à l'heure. Les femmes occupent désormais toutes les sphères de la société et les postes les plus élevés, même celui de premier ministre!

Le macho se fait alors plus discret et subtil, plus rare aussi. Est-ce une race en voie d'extinction? Il faut dire que l'identité masculine a été malmenée au cours des dernières décennies, et que l'homme peine parfois à trouver sa place dans une société où les femmes semblent avoir des demandes contradictoires.

Le macho en mutation

En effet, on entend très souvent les hommes se plaindre que les femmes veulent tout avoir en même temps : un homme à la fois «rose», mais viril, qui sait se montrer sensible tout en étant solide, fort, mais sentimental... Est-il possible de tout concilier?

Dans son ouvrage Comment s'épanouir en couple, l'auteur Patrick Fichaux souligne qu'«un homme qui sait cultiver sa virilité est sûr de lui, mais pas frimeur, attentionné, mais pas collant, indépendant, mais pas indifférent, confiant, mais pas arrogant, ambitieux, mais compréhensif, sensible, mais pas fragile, drôle, mais pas grossier, protecteur, mais pas bagarreur,  soigné, mais qui n'a pas peur de se salir, galant, mais pas intéressé, amoureux, mais pas doucereux, romantique, mais pas platonique, capable de lâcher prise sans devenir irresponsable, jeune d'esprit, mais pas immature». Ouf! Mission impossible direz-vous?

Or, pour bien des femmes, cette description n'est ni plus ni moins que le portrait de l'homme idéal. On pourrait résumer en disant qu'il s'agit d'un machisme modéré, c'est-à-dire un subtil mélange d'assurance, de virilité, mais aussi de sensibilité et d'ouverture aux attentes féminines.

Si vous parvenez à réunir et à allier toutes ces caractéristiques, nul doute que votre succès auprès des femmes augmentera de façon exponentielle!

Aussi sur Canoe.ca: Les hommes au crâne rasé seraient plus virils


Vidéos

Photos