Nicolas Fréret
Canoë

Le Marathon du Mont-Royal: une course en sentier urbaine

Le

Lors de l'édition 2015 du Tour du Mont-Royal Brébeuf.Photo courtoisie / TMRB

Nicolas Fréret

Le mont Royal se transforme ce dimanche en terrain de course de montagne, mais en ville, à l'occasion de la 7e édition du Tour du Mont-Royal Brébeuf (TMRB), partiellement rebaptisé cette année Marathon du Mont-Royal. Plus de 1300 coureurs fouleront les sentiers du poumon vert de Montréal.

«Pour la première fois, nous offrons une vraie distance marathon (42 km)», se félicite Patrick Daigle, le chef d'orchestre de l'événement depuis ses débuts, ravi d'afficher complet sur cette distance. Les années précédentes, le parcours le plus long ne dépassait pas 40 km, mais le tracé a été légèrement modifié pour l'allonger et augmenter la partie en sentier.

«C'est la plus urbaine des courses de montagne, avec près de 70 % de sentiers, mais aussi de la poussière de pierre, des escaliers, et quand même un peu d'asphalte», détaille le prof d'éducation physique du Collège Jean-de-Brébeuf, assurant que le TMRB est une excellente occasion pour les coureurs à pied de s'initier à «la trail» et à ses aléas, qui ont souvent davantage de répercussions que les courses à pied «classiques».

C'est d'autant plus vrai que le tracé pourrait être humide dimanche. «Ils annoncent de la pluie, il faudra que les participants s'équipent en conséquence, avec notamment des souliers à crampons pour ceux qui en ont (pour assurer une meilleure adhérence au sol).»

Si les parcours du Tour du Mont-Royal sont accessibles à tous, ils sont aussi assez techniques, avec notamment des roches et des racines sur les chemins, qui seront souvent recouverts de feuilles mortes.

1000 m de dénivelé

Et qui dit course de montagne, dit dénivelé. «Il y a environ 1000 m de dénivelé sur le 42 km, 750 m sur le 26 km et 300 m sur le 17 km», a précisé l'organisateur.

Ceux qui prendront le départ devront par exemple affronter la cote située derrière l'école Polytechnique, une «pente casse-pattes» à ne surtout pas sous-estimer, surtout en fin de parcours avant d'entamer le retour vers le Collège Brébeuf.

De nombreuses distances sont proposées (1, 3, 6, 12, 17, 26 et 42 km), de sorte que chacun y trouve le défi qui lui convient. D'ailleurs, chaque année, des débutants côtoient des athlètes élites dans la joie et la bonne humeur. Deux caractéristiques des courses en sentier, où la performance va au-delà du chrono et du classement.

L'une des particularités du Tour du Mont-Royal, c'est le petit festin qui attend les coureurs à l'arrivée avec le désormais traditionnel BBQ.

Plus de 160 personnes, souvent des étudiants du Collège, seront réparties sur les différents parcours du TMRB pour assurer que tout se passe bien, et encourager les coureurs.

Une partie des frais d'inscription seront reversés au CHU Sainte-Justine. «Nous avons ainsi déjà récolté 10 000 $ de dons», a tenu à souligner Patrick Daigle.

Il est encore temps de vous inscrire en ligne sur le site du TMRB.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Photos

Vidéos