Les spermatozoïdes démystifiés

Étude

Photo Fotolia

Une vieille théorie confirmée, de nouveaux faits dévoilés et une meilleure compréhension du processus de reproduction chez l'homme, voilà autant de choses qui ressortent d'une nouvelle étude sur le sujet.

C'est Top Santé qui rapporte les conclusions de cette étude, publiée initialement par des chercheurs de Harvard et du Boston Children's Hospital.

On y apprend notamment que les spermatozoïdes aiment bien «nager» à contre-courant, comme l'indiquait une théorie ancienne datant de 1876. Le déplacement de ces cellules reproductrices serait influencé par la chaleur, ou la température si vous préférez.

D'autre part, on confirme que sur la production de 200 à 300 millions de spermatozoïdes, seuls 20 à 30 se rendront à destination, avant qu'un seul vainqueur soit déclaré au fil d'arrivée.

Les chercheurs, Kiyoshi Miki et David Clapham, ont ensuite tenté des expériences sur des rongeurs, pour découvrir que la femelle joue également un rôle dans l'arrivée des spermatozoïdes jusqu'à l'ovule, en créant un «courant» qui permet à ceux-ci de remonter jusqu'à destination.


Vidéos

Photos