Bien respirer pour mieux s'entraîner

Conseils

Éric Blais, entraîneur personnel et thérapeute E.A.I

Si respirer est une action à la base involontaire, il faut savoir qu'il est possible de la contrôler consciemment pour la ralentir ou bien l'accélérer. Que ce soit pour les néophytes ou les adeptes d'entraînements en musculation, respirer de façon efficace peut maximiser considérablement vos efforts.

Dans un état de stress, le corps est porté à se positionner de façon à se protéger. Il se fait «petit», un peu à la manière d'un boxer, mais il est aussi prêt à exploser pour fuir le danger. Dans cet état d'esprit, le niveau d'adrénaline augmente et les fréquences cardiaques s'accélèrent; le souffle est plus court et saccadé. C'est la réponse typique du «fuir ou se battre» (flight or fight). Tous les sens sont en alerte pour survivre.

L'entraînement en musculation impose ainsi un stress mécanique au corps. Dans les faits, c'est exactement ce que l'on souhaite. On veut déclencher les mécanismes d'adaptation physique qui permettront au participant de développer davantage ses qualités physiques.

En améliorant le contrôle volontaire de sa respiration, et de sa conscience corporelle, l'individu sera en mesure de maximiser sa récupération pendant les pauses entre les exercices en réoxygénant efficacement ses muscles.

L'oxygène n'est pas à proprement dit une source d'énergie comme la nourriture, mais elle permet de déclencher les mécanismes de création d'énergie et de brûler ce carburant que sont les calories. Pour avoir du «punch» à l'entraînement, comme dans la vie de tous les jours, savoir respirer efficacement est un atout non négligeable de l'équation.

Une respiration calme et détendue permettra au participant de rester concentré sur ce qu'il fait, en augmentant les chances d'atteindre ses objectifs. Comment? En devenant une force tranquille. L'adepte de musculation sera en mesure de recruter efficacement l'ensemble de ses muscles pendant les mouvements, maximisant ainsi ses gains tout en diminuant potentiellement les risques de blessures liés à une erreur d'inattention.

Le mot d'ordre: respirer. Rester focus!

Aussi sur Canoe.ca:

Corps parfait en un temps record?

Alcool et entraînement

La force du gorille sans sa posture

Signes d'un surentraînement

Les 10 tendances formes 2013

Des suppléments pour la musculation?

Les bienfaits des protéines

Quoi manger avant, pendant et après l'exercice

Entraînement musculaire: 5 erreurs communes


Vidéos

Photos