Le soccer peut-il causer des dommages au cerveau?

Étude

L'attaquant du Real Madrid Cristiano Ronaldo. Photo Reuters

Le soccer peut-il causer des dommages au cerveau? C'est une question que se sont posée des chercheurs allemands récemment, et qui a mené à une toute nouvelle étude sur le sujet.

C'est www.nlm.nih.gov qui rapporte les conclusions de ces recherches étonnantes, mais importantes, concernant un sport de plus en plus populaire à travers le monde, notamment en Amérique du Nord.

Les chercheurs du laboratoire de psychiatrie et neuro-image de la Harvard Medical School, Dre Inga Koerte en tête, expliquent : «Nous avons utilisé les systèmes d'imagerie par résonnance magnétique les plus sophistiqués pour enquêter sur la matière blanche du cerveau des joueurs de soccer professionnels qui n'avaient pas d'antécédents de blessure à la tête ou de commotion cérébrale».

«Nous avons comparé les résultats à ceux de nageurs professionnels et avons constaté que oui, il y a des variations au niveau du cerveau. Ces changements ont aussi été observés chez d'autres sportifs qui pratiquent des sports de contact. Ils sont subtils, mais ils sont là. Il est difficile de dire quels seront les impacts de ces changements, mais ils sont observés dans des régions importantes pour la mémoire et l'attention, notamment.»

Ces résultats étaient publiés dans le Journal of the American Medical Association. D'autres études sont attendues sur le sujet.


Vidéos

Photos