Gentside Découverte

Tombe de Toutankhamon: une annonce «historique»

Tombe de Toutankhamon: une annonce «historique»

L'un des murs de la chambre funéraire cacherait-il des trésors oubliés?Capture d'écran Gentside

C’est l’un des plus longs et passionnants feuilletons archéologiques de ces dernières années. Depuis des mois maintenant, le mystère sur la tombe de Toutankhamon dans la Vallée des Rois, en Égypte, tient en haleine le monde entier.

Les informations sur le dénouement de l’affaire sont révélées au compte-goutte par le cabinet du ministère des Antiquités égyptiennes, au fur et à mesure que les analyses radar procèdent au sein de la structure.

En novembre, l’équipe en charge de l’étude annonçait ainsi une certitude de 90 % quant à l’existence d’une chambre cachée jouxtant la chambre funéraire du onzième pharaon de la XVIIIe dynastie. La présence de celle-ci semble désormais avoir été confirmée, à en croire les propos d’Hisham Zaazou, ministre du Tourisme égyptien.

Le ministre en déplacement en Espagne a en effet annoncé au quotidien national ABC que celle-ci réserverait bien des surprises.

Une chambre funéraire «pleine de trésors»

«Nous ne savons pas si c’est la chambre funéraire de Néfertiti, mais elle est pleine de trésors» a-t-il ainsi confié au journal, promettant par l’occasion une annonce historique comparable au Big Bang.

La théorie sur la chambre secrète a été proposée pour la première fois par l'égyptologue anglais Nicholas Reeves. Elle s’appuie sur une analyse détaillée effectuée au moyen de numériseurs sur le tombeau de Toutankhamon. Les résultats de cette étude font part en effet de traces linéaires présentes sous les fresques ornant le mur nord du tombeau.

Selon le chercheur, celles-ci pourraient être les signes de deux portes dissimulées conduisant à une chambre secrète. Bien que son existence demeure pour le moment de l’ordre de l’hypothèse, Nicholas Reeves a imaginé la possibilité que la pièce secrète ait pu accueillir la dépouille de quelqu’un d’important comme la reine Néfertiti, épouse du pharaon Akhenaton.

Une annonce à prendre avec des pincettes

Il faudra cependant attendre encore un peu pour en savoir davantage à ce sujet. «On en saura plus en avril», a affirmé Hisham Zaazou. De quoi mettre l’eau à la bouche des médias et du public. Certains d’entre eux se sont tout de même interrogés sur la véracité de ces propos.

D’ordinaire, ce genre d’annonce fait l’objet d’un communiqué de presse officiel et non de déclarations exprimées librement par un responsable gouvernemental en voyage. Ce ne serait d’ailleurs pas la première fausse annonce archéologique de ce genre.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos