Le «Jessy James» d'Australie enterré près de sa mère

130 ans après sa mort - Le «Jessy James» d'Australie enterré près de sa mère

 Photo Reuters

SYDNEY - Le plus célèbre hors-la-loi d'Australie va finalement reposer aux côtés de sa mère, conformément à ses derniers souhaits, plus de 130 ans après avoir rendu son dernier souffle au bout d'une corde, a indiqué mercredi la presse de ce pays.

Les descendants de Ned Kelly vont inhumer les restes de leur aïeul dans le cimetière de la petite ville de Greta (sud) lors d'une cérémonie privée dimanche, ont-ils dit au quotidien The Age.

Considéré par certains comme un meurtrier sans foi ni loi et par d'autres comme un héros populaire, symbole de la résistance des plus pauvres contre la classe dirigeante britannique, Kelly avait 25 ou 26 ans lorsqu'il avait été pendu pour la mort de trois policiers.

Son corps avait été jeté dans une fosse commune et les ossements transférés vers une autre prison en 1929, avant d'être à nouveaux exhumés en 2009.

Une équipe de scientifiques de l'Institut de médecine légale de Victoria avait identifié les ossements en 2011 grâce à l'ADN de Leigh Olver, professeur à Melbourne et arrière petit-fils d'une soeur de Ned Kelly.

Selon Joanne Griffiths, arrière petite-nièce du hors-la-loi, la famille se réunira pour un service catholique vendredi, avant l'inhumation dimanche, sous une pierre sans nom, dans le cimetière de Greta, où repose la mère, Ellen.

«Les descendants de la famille Kelly veulent répondre aux derniers souhaits de Ned Kelly. Il sera enterré en terre consacrée, avec seulement la famille afin d'assurer des funérailles dignes, privées et respectueuses», a déclaré la famille.

L'histoire de cet homme, qui appartient à la légende australienne, a inspiré plusieurs films, livres et chansons, dont Ned Kelly de Johnny Cash, et La véritable histoire du clan Kelly (publié en France 2003), de l'écrivain australien Peter Carey, qui a remporté de nombreux prix, dont le Booker Prize.


Vidéos

Photos