Le club échangiste Chez Catherine ferme ses portes

Le

 Photo Margarita Borodina - Fotolia.com


Marc Fradelin

SAINTE-SOPHIE - Une entente est intervenue entre la Ville de Sainte-Sophie et les propriétaires du club échangiste Chez Catherine, pour que cet établissement cesse définitivement ses activités à compter du 2 janvier.

Dans un communiqué émis vendredi par la direction générale de Sainte-Sophie, on apprend «qu'une transaction intervenue entre la municipalité et les défendeurs dans le dossier du club échangiste a été homologuée par la Cour supérieure du Québec qui a valeur de jugement. Les défendeurs cesseront entièrement leurs activités à compter du 2 janvier 2013 et limiteront les activités à cinq journées spécifiquement prévues au mois de décembre 2012».

Dans une requête déposée par la Ville à la mi-octobre, la municipalité demandait à la Cour supérieure du Québec de forcer les propriétaires de Chez Catherine à cesser ses activités. Selon cette même requête, les activités du club, situé sur le chemin de l'Achigan Sud, contrevenaient au règlement de zonage du secteur. Le règlement stipule que le commerce récréatif à caractère érotique ou le commerce d'hébergement n'est pas permis dans cette zone».

«La municipalité de Sainte-Sophie se réjouit d'avoir fait respecter ses règlements de zonage et de nuisance avec promptitude et à coût réduit pour la municipalité, évitant la tenue d'un procès long et coûteux», lit-on dans le communiqué.

Des plaintes de citoyens auront donc finalement eu raison de cet établissement. On se rappellera que certains voisins interrogés par le Journal de Montréal avaient allégué qu'on y faisait la fête jusqu'aux petites heures de la nuit. «C'est comme avoir un bar à côté de ma maison», avait soutenu un d'eux. Un autre soutenait que «ça ferait son affaire s'il fermait la place». D'autres «ne comprenaient pas pourquoi la Ville acceptait ça» sur son territoire.

La tranquillité sera de retour

De plus, on peut lire dans le communiqué «qu'ils (les propriétaires de Chez Catherine) s'engagent à cesser immédiatement de faire, provoquer ou inciter à faire tout bruit susceptible de troubler la paix, la tranquillité, le confort, le repos ainsi que le bien-être des citoyens du voisinage. Le site internet chezcatherine.ca devra par ailleurs refléter le contenu de la transaction».

Vidéos

Photos