Mélodie Nelson

Chronique de Mélodie Nelson

Le défi d'être un homme en 2013

Le défi d'être un homme en 2013

 

Mélodie Nelson

J'en ai appris beaucoup sur les hommes, en étant escorte pendant un certain temps. C'est normal : une baise de dix minutes, une douche de cinq minutes et une conversation sur l'oreiller de trente minutes, ça permet de mieux connaître n'importe qui, du banquier divorcé trois fois au mec qui fait semblant d'être médecin.

Mais j'ai toujours envie d'en savoir plus sur vous, sans toutefois passer par une chambre louée à la soirée.

J'ai proposé à cinq hommes de répondre à des questions d'ordre général, mais révélatrices de tout ce que ça peut signifier d'être un homme en 2013. Parce que les mecs, vous le savez déjà, ne sont pas juste de possibles obsédés des camions et des tétons.

1.Ça veut dire quoi être un mec en 2013?

Xavier : «Être autant à l'aise derrière le volant d'une automobile que devant un four. Un homme se doit d'accomplir efficacement les tâches qu'il avait il y a cinquante ans tout en incorporant aujourd'hui celles du sexe opposé, en conservant sa virilité.»

Frédéric : «Honnêtement, rien de spécial. Juste être un être humain, c'est déjà un méchant contrat!»

Meeker : «Ça veut dire trouver un équilibre entre l'homme rose et le macho. Ça veut dire ne pas avoir peur de s'occuper de sa blonde tout en se respectant comme mâle. C'est aussi être cultivé et sportif.»

Marc-André : «Je dirais que c'est pouvoir ne pas se raser la barbe pendant deux semaines sans que personne ne te reproche rien.»

Joseph : «Ça veut dire avoir accès à un harem virtuel composé de femmes infidèles aux bras ouverts et aux cœurs impitoyables.»

2. Qu'est-ce qui vous rend heureux?

Xavier : «Juste vivre et me dire que j'ai la chance de profiter de la vie et d'apprécier ce quelle m'apporte. Il y a des jours plus difficiles, mais les moments extraordinaires que la vie peut nous apporter compensent.»

Joseph : « J'ai longtemps prétendu ne pas être capable d'être heureux. Mais en fait je suis tellement heureux que ça me fait peur. Ma vie est tellement agréable que c'en est obscène, et j'aimerais croire pour pouvoir prier que rien ne change. Je suis fondamentalement heureux, mais je vis aussi dans la crainte que ce bonheur s'écroule. »

Meeker : « Être bien dans ma peau. Me sentir utile et accompli. »

3. Qu'est-ce qui est important pour vous?

Xavier : «Je ne veux pas regarder ma vie défiler devant moi. Sentir que je m'accomplis est primordiale.»

Frédéric : «Imaginer, respirer, dormir, jouir, rire.»

Joseph : «Ce qui m'importe, c'est de voir ma famille quand je peux. C'est d'utiliser l'argent comme un outil me permettant de m'emmerder le moins possible. C'est de recevoir de l'affection : familiale, amicale, amoureuse. Et aussi, c'est de faire ce que je veux : je me suis donné la vie que je voulais, et ça, c'est important pour moi.»

Meeker : «Être bien dans ma peau. Me sentir utile et accompli. Les gens qui m'entourent. Faire du sport. Être en amour. Faire l'amour. Voyager, découvrir, apprendre.»

Marc-André : «Tenter de trouver un équilibre.»

Cultivé et sportif. Bon cuisinier pour tout un harem. L'homme en 2013 a tant de possibilités qu'il en est reconnaissant, mais aussi craintif : arrivez-vous tous à trouver un équilibre entre vos désirs, vos obligations et les attentes des autres?

La semaine prochaine, des hommes se confient justement sur leur rapport aux autres, sur la pression et le plaisir que les autres peuvent amener. En espérant que vous vous retrouverez avec bonheur dans les réponses de mes confidents!


Suivez-moi aussi sur melodienelson.com, un blogue adulte.



Vidéos

Photos