Le 22 octobre 2014
CANOE.CA / HOMMES / CHRONIQUES / Qu'est-ce qu'un vrai gars?
 
 

Qu'est-ce qu'un vrai gars?

Canoe.ca  | 26 février 2013
Discussion intéressante récemment avec une amie qui trouvait que les gars n'osaient plus rien faire, de peur de se faire rejeter. Réellement?

C'est toujours délicat de tracer des tendances basées sur ses expériences personnelles, car notre échantillonnage est toujours biaisé. On ne peut parler au nom de tout le monde, à moins d'être Dieu lui-même, et encore, faut-il croire qu'il existe!

J'ai quand même une réponse à suggérer à la question: c'est quoi être un vrai gars? Quand devient-on un homme? Et c'est assez simple.

Un vrai gars, c'est un gars vrai. C'est tout. Il n'y a pas une série de caractéristiques qui définissent ce qu'est un vrai gars. Si je suis un manuel, ou plutôt un artiste, ça ne fait pas de moi un gars plus qu'un autre. Ça dit quel genre de gars je suis, mais ça ne me définit pas plus ou moins en tant qu'homme.

Je suis vrai, je ne me plie pas aux exigences de toutes les mesdames du monde, comme si c'était un passage obligé pour être heureux, alors voilà, je suis vrai.

Certaines vont être attirées par ma personnalité, mais d'autres peut-être repoussées. Je suis clair, je suis vrai. Je suis un homme.

La première fois

Il y a toutefois un moment universel où l'on devient un homme, c'est à partir du moment où une fille veut coucher avec nous. Ou un autre homme, c'est selon l'orientation.

Tant qu'on est dans la zone «seulement l'ami», et on y passe tous, on n'est pas encore un homme. On aimerait ça, mais on n'y est pas.

C'est très facile de réduire les trucs de séduction qu'on peut donner à un jeune qui n'a jamais embrassé une fille encore, et de dire qu'un homme c'est bien plus qu'une histoire de sexe, mais tant que ce n'est pas arrivé, c'est le jeune lui-même qui ne s'y retrouve pas. C'est facile d'oublier cette période quand ça fait 10 ans qu'on l'a franchie.

Le problème, c'est qu'on est élevé souvent par nos mères plus que nos pères, et que l'éducation sentimentale est celle qu'une femme souhaite voir appliquer de la part d'un homme.

Rare sont les mères qui vont donner des conseils à leurs ados sur comment arriver à «frencher» une fille après un feu au camp de vacances. C'est pourtant là que ça se passe.

C'est donc dire qu'un vrai gars, par définition, doit comprendre une chose essentielle, et c'est là que ça craint: devenir un homme, c'est aussi s'opposer au désir d'une femme de nous voir être ce qu'elle pense qu'on devrait être. Gérer cette différence de point de vue, c'est une clé importante de la relation avec les femmes.

Donc à toutes celles qui disent que les gars n'osent plus, je réponds : oui on ose, mais souvent pas où ça fait votre affaire!

Écrivez à Marc Boilard sur son site marcboilard.com

[an error occurred while processing this directive]

Chroniques

    [an error occurred while processing this directive]