Frédéric Gingras

Chronique de Frédéric Gingras


Ce que veulent les femmes

Ce que veulent les femmes

L'authenticité ne se limite pas à éviter de mentir.Photo Fotolia

Frédéric Gingras

Ah! Cette question. Cette grande question. LA grande question que tous les hommes se posent. Nos consoeurs ont pourtant répondu de nombreuses fois à cette énigmatique question.

Les femmes l'ont dit. Elles le disent encore et elles vont continuer de le dire, tant et aussi longtemps que les hommes n'auront pas compris.

Elles veulent un homme authentique.

Demandez à une centaine de femmes ce qu'elles recherchent chez un homme. Chacune d'entre elles vous dira qu'elle veut un homme authentique; chacune d'entre elles.

Le problème, c'est que lorsque l'homme moyen entend «authenticité», il entend: Ne pas mentir. Mais, messieurs, être un homme authentique, c'est plus que ça; beaucoup plus.

L'authenticité

Être authentique, c'est savoir qui nous sommes. C'est assumer à 100% qui on est et ce que l'on veut. C'est arrêter de se cacher derrière un masque. C'est arrêter de se trouver de lamentables excuses pour l'aborder. C'est assumer nos désirs, c'est assumer qu'une femme nous plaît et c'est être direct et franc.

Oubliez les phrases d'approche, les techniques, les astuces, les trucs. Toutes ces conneries, c'est de la poudre aux yeux. C'est être trop peureux pour simplement approcher une femme et dire: «Bonjour.» Alors on trouve des trucs, des astuces, des tactiques, pour ne pas avoir à être nous-même, pour ne pas avoir à assumer qui nous sommes, assumer que nous sommes nerveux, assumer notre humanité et notre masculinité. Triste.

Une femme vous plaît? Eh bien c'est naturel, vous n'avez pas a en avoir honte. Vous voulez en savoir davantage sur elle, vous êtes curieux? C'est normal. Assumez-le! Arrêtez, pour l'amour de Dieu, de vous cacher, tels des enfants, derrière des phrases toutes faites, et allez simplement la saluer. Une approche directe, franche, en phase avec ce que vous ressentez et ce que vous pensez. Pas de jeu, pas de tours de passe-passe. Juste un homme, une femme, un moment.

Vous êtes nerveux lors de ce premier rendez-vous? C'est normal. Tout le monde est, au moins légèrement, nerveux lors d'un premier rendez-vous avec une femme. Au lieu d'essayer de le cacher pour ne pas avoir l'air d'un faible, assumez-le. D'ailleurs, le faible, le peureux, le minable, ce n'est pas celui qui est nerveux devant une jolie femme qu'il rencontre pour la première fois, mais bien le frileux qui n'a même pas assez de colonne pour assumer qu'il est anxieux. Alors dites-lui, carrément.

Un simple : «C'est drôle, je suis un peu nerveux.» avec un léger sourire, et le tour est joué. Vous n'aurez pas l'air faible, au contraire. Vous aurez l'air d'un homme en phase avec ses émotions. Un homme qui ne se cache pas derrière un masque. Un homme qui, pour une fois, n'essaie pas de l'impressionner et de jouer les James Bond. C'est rafraîchissant, c'est différent, c'est unique, c'est être authentique, et c'est tout ce que les femmes veulent, demandent et répètent depuis la nuit des temps.


Vidéos

Photos