Yan Lauzon
Agence QMI

Ces comédiens appelés en renfort...

Ces comédiens appelés en renfort...

Catherine-Anne ToupinPhoto Agence QMI, Dominick Gravel

Yan Lauzon

Sans eux, plusieurs personnages de notre télé auraient sombré dans l'oubli ou, pire encore, seraient disparus suite au départ de leur interprète original. Heureusement, certains comédiens ont accepté, au pied levé, de remplacer des collègues sur différents plateaux.

En voici quelques-uns qui ont réussi ce tour de force.

Catherine-Anne Toupin pour Suzanne Clément («Unité 9»)

Figure incontournable de l'univers de Lietteville, la sexy et corrosive détenue Shandy a rapidement attiré les regards sur elle au début du téléroman «Unité 9» à Radio-Canada. Sa popularité était alors grandement due à Suzanne Clément. Ne souhaitant habiter qu'une saison entre les murs de la prison, l'actrice n'a par contre pas renouvelé son entente avec la production. C'est ainsi qu'est débarquée Catherine-Anne Toupin, devant chausser de grands souliers. Bien qu'il a fallu quelques épisodes pour s'adapter à ce changement, la nouvelle Shandy n'a pas trop tardé à faire sa place et à ébranler l'ordre établi.

Danny Gilmore pour Pierre-Yves Cardinal («Les jeunes loups»)

Dès son entrée en ondes à TVA en 2014, la série de Réjean Tremblay «Les jeunes loups» a présenté aux téléspectateurs des personnages colorés tels que la rédactrice en chef jouée par France Castel, la chef de pupitre interprétée par Catherine Bérubé et le journaliste vedette Philippe St-Pierre qui a pris vie grâce à Pierre-Yves Cardinal. Or, en raison d'un contrat de théâtre en Europe qui l'a empêché de prendre part à a deuxième saison, il a été remplacé par Danny Gilmore. Le rôle a été revu afin d'en faire un homme moins séducteur et plus près des gens de la rue.

Sophie Dion pour Michèle Barbara Pelletier («4 et demi...»)

Michèle Barbara Pelletier avait pourtant un rôle intéressant et le visage de l'emploi afin de donner vie pendant plus d'une saison à Gabrielle Champagne, une fougueuse jeune femme caressant le rêve de devenir photographe et tombant dans l'oeil de François Dion (joué par Serge Postigo), sur le plateau du téléroman «4 et demi...» à Radio-Canada. Malgré cela, la comédienne a rapidement quitté l'équipe en 1995, ce qui a donné la chance à Sophie Dion de démontrer qu'elle pouvait très bien s'acquitter de la tâche de jouer un personnage au caractère bouillant lors des six saisons suivantes.

Chaise musicale chez «Virginie»

C'était inévitable. Étalé sur plus de 1700 épisodes écrits par Fabienne Larouche, le téléroman de Radio-Canada «Virginie» a eu droit à de multiples départs. Parmi les plus marquants, notons le décès de Robert Gravel - dont la vie a été fauchée par un infarctus en 1996 - qui incarnait Gilles Bazinet, le directeur de l'école Sainte-Jeanne-d'Arc. Le rôle a immédiatement confié à Pierre Curzi. Impossible également de passer sous silence le changement d'apparence de la séduisante Karine Constantin qui, longtemps jouée par Véronique Bannon, a été transformée par le jeu et l'apparence de Lucie Laurier dans le dernier droit de l'émission.

Patricia Tulasne pour Mireille Deyglun («Marilyn»)

Une quotidienne amène son lot de contraintes. Pas surprenant que sa distribution soit parfois chamboulée. Bien que le téléroman «Marilyn» n'a duré que trois saisons (plus de 400 épisodes) au début des années 1990 à Radio-Canada, l'équipe de l'émission portée par Louisette Dussault a rapidement dû composer avec le départ de Mireille Deyglun. Heureusement, l'auteure Lise Payette et sa fille Sylvie ont pu compter sur Patricia Tulasne pour que continue d'exister le personnage de Danièle Mercier. Durant son séjour au sein de la distribution, la comédienne a décroché d'autres contrats à la télé, dont un pour «La misère des riches II».

Guillaume Perreault pour François Arnaud («Yamaska»)

L'équipe du populaire téléroman «Yamaska» n'en était qu'à la deuxième de ses six saisons diffusées à TVA quand elle a été forcée de donner un nouveau visage à Théo, membre de la famille des Carpentier. Le départ de François Arnaud pour les États-Unis - où il a intégré la distribution de la série «Les Borgia» - a été comblé par l'arrivée de Guillaume Perreault qui a prêté ses traits à cet ancien «bum» devenu un amoureux attentionné, un entrepreneur dévoué et un papa par la bande pour le reste des 163 épisodes. Un changement qui s'est fait sans heurt.

Julie Deslauriers pour Lucie Laurier («Chambres en ville»)

Parce qu'elle ressemble suffisamment à Lucie Laurier et qu'elle joue bien, Julie Deslauriers n'a pas créé toute une commotion quand, à la suite du départ de cette dernière pour les États-Unis et l'aventure de la maternité, elle est allée habiter dans la pension de Louise Leblanc, lieu emblématique du téléroman «Chambres en ville» proposé à TVA pendant sept saisons durant les années 1990. Devenue la petite soeur de Pete Béliveau (rôle marquant pour Francis Reddy), elle a toutefois eu tout un défi à relever quand son personnage, Caroline Béliveau, a été victime du sida.

Jean Besré pour Pierre Dufresne («Le temps d'une paix»)

L'un des téléromans les plus regardés du petit écran québécois, «Le temps d'une paix» s'est imposé au cours des années 1980 au sein de la programmation de Radio-Canada. L'histoire d'amour entre Rose-Anna Saint-Cyr, veuve de trois enfants, et Joseph-Arthur Lavoie, cultivateur veuf, y a été pour beaucoup. Or, le décès du comédien Pierre Dufresne, emporté par une crise cardiaque en 1984, est venu chambouler la production. C'est ainsi que les services de Jean Besré ont été requis pour donner la réplique à Nicole Leblanc jusqu'à la fin du récit.

Guy Nadon pour Jean-Louis Millette («Bouscotte»)

En voyant le scénario de son téléroman «Bouscotte» s'animer à la fin des années 1990 à Radio-Canada, l'auteur Victor-Lévy Beaulieu était évidemment bien loin de se douter que le personnage de Manu serait interprété non pas par un, mais deux acteurs de renom au fil des cinq saisons. Or, c'est ce qui s'est produit quand, à l'automne 1999, Jean-Louis Millette, alors âgé de 64 ans, est décédé. C'est ainsi qu'est entré en scène Guy Nadon, de près de 20 ans son cadet. Déjà à cette époque, le populaire comédien avait une feuille de route bien remplie.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos