Yan Lauzon
Agence QMI

On aurait aimé qu'ils soient véritablement amoureux

On aurait aimé qu'ils soient véritablement amoureux

Robert Brouillette et Isabelle BrossardPhoto d'archives

Yan Lauzon

Par les regards intenses qu'ils ont échangés, les preuves d'amour qu'ils ont manifestées, les moments inoubliables qu'ils ont vécus, mais aussi les épreuves qu'ils ont dû surmonter, plusieurs couples ont marqué la télé québécoise.

Si Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin ont fait en sorte que leur passion se conjugue personnellement et professionnellement avec la comédie «Boomerang», d'autres n'ont pas poursuivi leur histoire loin des caméras.

Voici 10 couples qu'on aurait aimé voir passer de l'écran à la vraie vie:

James Hyndman et Lynda Johnson

Bien avant la délicieuse comédie «Lâcher prise», Isabelle Langlois a signé les textes de «Rumeurs», une très charmante comédie portée avec brio par Lynda Johnson et James Hyndman dans les rôles d'Esther Bérubé et Benoît Dumais. Alors que tout les oppose, ils tombent follement amoureux au travail. Quoique drôle et émouvante, la tâche de les réunir n'a pas été des plus faciles... Par contre, le résultat en valait amplement la peine. Quelques années plus tôt, ces acteurs ont partagé le même lit pour des scènes du téléroman «4 et demi...», mais ce sont leurs réparties tranchantes et leurs moments de grâce dans «Rumeurs» dont on aurait souhaité être témoin ailleurs qu'au petit écran.

Claude Legault et Julie Perreault

Le portier Marc Forest et la propriétaire de bar Fanny Campagnolo n'ont jamais pu laisser libre cours à leur passion amoureuse devant l'extraordinaire caméra de Podz. Par contre, leurs interprètes Claude Legault et Julie Perreault ont rapidement formé un couple dans la tête et le coeur des admirateurs de la série «Minuit, le soir». Et pour cause. Leurs personnages au fort caractère ont négocié avec des obstacles dignes de ce nom, ont repoussé du mieux qu'ils ont pu leur réelle attirance l'un pour l'autre tout en travaillant ensemble. Un vrai contrat. On imagine leur histoire pleine de flammèches, tendue par moments, mais empreinte d'un désir aux ardeurs impossibles à restreindre.

Roy Dupuis et Marina Orsini

Y a-t-il deux amoureux plus romantiques qu'Émilie Bordeleau et Ovila Pronovost, joués par Marina Orsini et Roy Dupuis, dans «Les filles de Caleb»? Y a-t-il des absences matrimoniales plus difficiles à vivre que celles avec lesquelles Émilie doit composer? La fougue des jeunes premiers mêlée à l'impact des retrouvailles tant attendues a fait l'envie de nombreux téléspectateurs. Bien que la fresque romanesque n'a fait que passer au début des années 1990, les souvenirs qu'elle a laissée sont impérissables. En devenant Suzie Lambert, Marina Orsini a plus tard formé un couple vedette avec Marc Messier dit Marc Gagnon pour «Lance et compte», et Roy Dupuis a jeté son dévolu sur Macha Grenon dans «Scoop», mais leur histoire du début du 20e siècle perdure.

Robert Brouillette et Isabelle Brossard

Même si Isabelle Dupré, sa douce moitié, lui en a fait voir de toutes les couleurs, Louis Martineau l'a aimée comme pas un pendant les sept saisons du téléroman «4 et demi...», soit presque 200 épisodes! On a cru à ce duo divertissant et pas reposant formé de Robert Brouillette et Isabelle Brossard qui prêtent leurs traits à un vétérinaire et une artiste. Souvent freinés dans leurs ébats et leurs moments intimes par François Dion (impayable Serge Postigo), le meilleur ami de Louis, ils ont été complices de plusieurs scènes amusantes. Et surtout, ils n'ont pas déchanté de vivre à deux.

Guy A. Lepage et Sylvie Léonard

Un gars, une fille. Quatre mots qui appartiennent à Guy et Sylvie, couple indissociable du petit écran québécois. Un auteur et sa muse attachants dont le charme a opéré à chacun des 130 épisodes de «Un gars, une fille». De leurs sautes d'humour à leurs savoureuses répliques, des événements de leur vie «ordinaire» à d'autres qui laissent pantois, ils ont collé avec justesse leur existence à celle de tant d'autres. Ils ont donné un nouveau sens au quotidien qualifié de «banal» en le rendant drôle. Heureusement que Guy A. Lepage et Sylvie Léonard ont donné une chance à leur idylle à la télé avec le talk-show «Besoin d'amour»!

Francis Reddy et Anne Dorval

Pete et Lola ont tout balayé lors de leur passage dans le téléroman «Chambres en ville». Leur relation en montagnes russes n'a épargné aucun des habitants de la pension où ils ont fait la pluie et le beau temps. Pas même eux. Mines déconfites, coeur troublé, amour déchirant; le moins que l'on puisse dire, c'est que Pete et Lola ne se sont pas rendu les choses faciles. Pour Francis Reddy et Anne Dorval, ce fut par contre des personnages inoubliables dont la vision de l'amour diffère grandement de celle des contes de fées. Le public n'est d'ailleurs pas resté indifférent à leurs incroyables péripéties.

Gabriel Sabourin et Sophie Lorain

Ce n'est pas parce que le travailleur social Benoît Richard (Gabriel Sabourin) ne l'a pas vu que ça n'est pas arrivé. L'urgentologue Béatrice Clément (Sophie Lorain) l'a toujours aimé, peu importe la distance, l'emploi ou les gens qui les séparaient. S'ils avaient eu un enfant, les choses auraient évidemment été différentes, mais ils ont si souvent été là l'un pour l'autre - même lorsqu'ils pensaient que leur présence, leurs conseils et leur écoute ne servaient à rien - qu'ils ont continué à bâtir une relation solide, loin des écarts de conduite, des reproches et des cris. Ils ont donné raison au temps et ont su transformer leurs efforts en projet commun solide.

Patrice Robitaille et Julie Le Breton

Vus ensemble grâce à de nombreux projets télé et cinéma de genres différents - comédie, drame, action -, Patrice Robitaille et Julie Le Breton ont une telle chimie à l'écran qu'il est difficile de croire qu'ils n'ont jamais formé un couple dans la vraie vie. Que ce soit avec humour, lors de scènes touchantes ou alors qu'ils combattent le crime, ils tissent des liens solides. En tant que sergent-détective Victor Lessard et sa coéquipière Jacinthe Taillon, Patrice Robitaille et Julie Le Breton forment le duo choc de «Victor Lessard». Par contre, comme cette dernière assume fièrement son homosexualité, il faudra encore patienter avant de les voir échanger un tendre baiser...

Guillaume Lemay-Thivierge et Mélissa Désormeaux-Poulin

Leur emploi du temps décrété par l'intense série «Ruptures» ne leur laisse que peu de temps pour se voir, mais quand ils sont ensemble, c'est chaud! Ariane Beaumont est débordée par son travail d'avocate qui la mène dans ses derniers retranchements et n'a pas encore résolu le mystère entourant la mort de son père. Antoine Duchesne est marié à une femme sérieusement handicapée et sa fille ne s'en laisse pas imposer. Ils veulent donc profiter de chacune des secondes qui leur sont offertes pour se livrer corps et âme à l'autre. Loin de la dépendance affective, ils ont un grand respect l'un pour l'autre. Et au lit, ça fait des flammèches!

Frédérick De Grandpré et Marie-Thérèse Fortin

Il n'a fallu qu'un regard à la suite d'une collision sur le trottoir pour que le garde forestier Christian Landrie (Frédérick De Grandpré) et la docteure Claire Hamelin (Marie-Thérèse Fortin) tombent amoureux dans le téléroman «Mémoires vives». Ou presque. Leur différence d'âge, le lourd secret de Christian et les appréhensions de Claire quant à la relation avec un nouvel homme n'ont finalement pas fait le poids, au grand plaisir de leurs deux familles. Leurs petites attentions, leurs mots doux et leur tendresse se sont habilement juxtaposés à leurs désirs charnels. Ils ont pris un long détour avant de faire pleinement confiance à la vie, mais leur décision mûrement réfléchie est la bonne.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos